HES-SO Valais-Wallis – Haute Ecole d'Ingénierie – HEI




Projets de recherche

Ingénierie et Architecture

CaDyCo Formation

Une plateforme collaborative d'aide à la décision pour l'adaptation de l'offre de formation du territoire franco-suisse aux besoins de l'écosystème local.

HE-Arc Ingénierie
HEIA-FR
HEPIA
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEI
HEIG-VD
Changins
HES⁠-⁠SO Master

Ingénierie et Architecture

Call 2018 - Prévention des aflatoxines dans l’arachide et réduction de leurs concentrations lors de la production de biscuits de type koura-koura

La problématique globale à laquelle ce projet s’adresse est la présence d’aflatoxines dans l’arachide produite au Burkina Faso, matière première qui est ensuite utilisée notamment pour la production…

HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEI
Icône ODD 4 fondation Elyx

Former pour transformer

Parce que le principal levier à disposition de la HES⁠-⁠SO pour avoir un impact sur les enjeux de durabilité est l’enseignement, le Rectorat a lancé au début de l’année 2021 le projet-pilote Former…

étudiants fabrication écobrick

EcoBrick

Donner une seconde vie à nos vêtements en les transformant en briques : c'est le défi du projet interdisciplinaire Ecobrick initié par des étudiants de la Team Academy et la HEI Valais.

HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEG
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEI

PUPAE, une rencontre avec les fourmis

Claire et Matilde, étudiante et alumna Bachelor de l'EDHEA, nous invitent à plonger dans l'univers des fourmis. À les observer, à les écouter et à suivre leur trace. Par la mise en dialogue de…

EDHEA
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEI

Hes-Eco: Un collectif d’étudiants de la HES-SO Valais Wallis engagés dans la durabilité

Né en 2020 de la rencontre et de la motivation de 14 étudiants de la HES-SO Valais Wallis, et financé par le fond U-Change, le but de ce collectif est de cultiver la notion de durabilité au sein des…

HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEG
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEdS
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEI
EDHEA
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HETS

Charte 2020 de développement durable

La HES-SO Valais-Wallis a inscrit au cœur de sa stratégie les principes de développement durable.

HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEG
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEdS
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEI
EDHEA
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HETS
Plat d'insectes

Ingénierie et Architecture

L'activité prébiotique potentielle des farines et des isolats de protéines d'insectes

Mené par Wolfram Manuel Brück, de l'Institut Technologies du vivant de la HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - Haute Ecole d'Ingénierie, le projet porte sur la compréhension de l'influence des insectes sur la…

HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEI
Rameau couvert d’une couche de mousse protectrice

Ingénierie et Architecture

Protection contre le gel printanier à l’aide d’une mousse polymère

Protection contre le gel printanier à l’aide d’une mousse polymère.

HEIA-FR
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEI
Changins
Towards cold plasma-on-demand multi-nozzle jet head (Digital-Plasma)

Ingénierie et Architecture

Towards cold plasma-on-demand multi-nozzle jet head (Digital-Plasma)

Développement d’une méthode digitale d’activation de surface et déposition du matériel par plasma.

HEIA-FR
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEI
BioSLM

Ingénierie et Architecture

Conception bio-inspirée pour l’impression par fusion laser sélective

L’impression laser sélective permet de créer des géométries impossibles à réaliser avec les techniques d’usinage conventionnelles. Ce projet propose une approche de conception disruptive basée sur un…

HE-Arc Ingénierie
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEI

Ingénierie et Architecture

CAP-SAliPharm

Cold Atmospheric Plasma (CAP) sterilization of powdered products: optimization and validation at alimentary and pharmaceutical levels

HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEI

Actualités

Formation et carrière: l'alliance de l'excellence au coeur du Valais

Retrouvez sur ce lien l'article du Nouvelliste du 6 juin dernier sur les parcours trois de nos alumni auprès de notre partenaire stratégique, Lonza.  Le partenariat stratégique conclut entre la HES-SO VALAIS-WALLIS et LONZA garantit la formation de main-d’œuvre qualifiée qui participe au succès des activités du fournisseur pour l'industrie pharmaceutique et biotechnologique à Viège.  Sur le Campus Energypolis à Sion au sein de la HES-SO Valais-Wallis, la Haute Ecole d’Ingénierie (HEI) et ses trois filières (Technologies du vivant, Systèmes industriels et Energie et techniques environnementales) forme des ingénieurs aux compétences variées, à même de concevoir et de diriger des projets à la pointe de l’innovation. «Notre enseignement caractérisé par une proximité étroite avec le monde du travail garantit à nos étudiants d’acquérir non seulement des compétences reconnues, mais aussi une bonne employabilité dans des secteurs d'activités très variés. En assurant le lien entre formation pratique et théorique dans des domaines d’avenir, cette collaboration étroite avec Lonza est bénéfique au tissu socio-économique valaisan. Nos étudiants développent des connaissances pointues dans les biotechnologies, les énergies renouvelables, la gestion des réseaux multi-énergies et la mobilité électrique. Ces formations de qualité, proposées en bilingue dans toutes les filières et aussi en allemand en Biotechnologie, positionne le Valais comme pôle fort de la technologie de pointe» souligne Birgit Sievert, responsable de la filière Technologies du vivant à la Haute Ecole d’Ingénierie de la HES-SO Valais-Wallis.  Quant à Lonza, qui investit actuellement énormément dans ces complexes de production high-tech dans le Biopark IbexTM, il est en recherche constante de personnel qualifié. «Ce partenariat de longue durée permet de former aujourd’hui les experts de demain et d’offrir de magnifiques opportunités notamment en termes d’emplois», explique Giovanni Gallo, responsable ressources humaines pour le site de Viège. La HES-SO Valais-Wallis et Lonza collaborent encore sur une offensive de formations continues pour le personnel du groupe chimique et pharma bâlois, ainsi que sur des projets de recherche avec un laboratoire commun. De formidables opportunités Pour preuve qu’étudier et faire carrière en Valais, c’est possible, Gaëlle Giudice, ancienne étudiante en Technologies du vivant, orientation Chimie analytique et Bioanalytique a été engagée en octobre 2020 par Lonza. «Mon travail en laboratoire consiste à vérifier la qualité et la pureté des matières premières livrées sur site. Grâce notamment à ma solide formation pratique et les nombreux projets menés à laHEI, j’ai pu rapidement témoigner d’une certaine autonomie, une qualité fort appréciée à la Lonza. Parfaitement intégrée à l’équipe malgré que je ne sois pas bilingue, j’ai aussi très vite endossé de nombreuses responsabilités» explique la jeune femme de 24 ans originaire de Saillon qui n’a pas hésité à faire cette immersion totale dans une entreprise majoritairement germanophone qui lui assure de surcroît de parfaire ses connaissances en allemand. «J’ai opté pour ce métier d’avenir qui allie technicité et pratique par altruisme. Et chaque jour, je me réjouis de ce choix!».    Diplômé en 2017 de la filière bilingue Systèmes industriels option design et matériaux, Kevin Cardoso occupe un poste d’ingénieur de production depuis mai de cette année. «En tant que responsable technique d’une installation de transformation de produits chimiques, je dois gérer la production de très gros volumes qui tourne 24h/24, 365 jours/an. Parallèlement, je collabore à de gros projets qui ont pour ambition par exemple d’augmenter la productivité, la sécurité ou l’hygiène. Même si chaque job a ses spécificités et que j’ai encore beaucoup à apprendre du terrain, j’applique quotidiennement mes acquis dans mon travail grâce notamment à l’option centrée sur la mécanique et la technologie des matériaux, mais aussi aux nombreux labos proposés à la HEI.» explique Kevin Cardoso qui conseille vivement aux futurs étudiants d’opter pour une formation bilingue, voir germanophone pour la Biotechnologie. «L’allemand permet d’ouvrir tellement plus de portes… Même si pour moi, c’était un challenge de postuler en Suisse alémanique, je suis tellement fier en tant que francophone de travailler chez Lonza.».  Olivier Bertini, diplômé en Technologies du vivant, orientation Biotechnologie, décroche fin 2018 le poste de Senior Manager en développement de culture cellulaire. «Pour faire simple, cela consiste à créer des protéines thérapeutiques efficaces et robustes qui interviendront dans la fabrication de médicaments. Ce nouveau projet a débuté en même temps que mon engagement, fin 2018. C’est ce qui a rendu cette opportunité si unique, cela n’arrive qu’une fois dans une vie! A l’époque, nous n’étions que trois dans l’équipe qui compte actuellement dix-sept collaborateurs. Un gros travail de recrutement a été nécessaire mais qui a pu s’appuyer sur les qualifications des forces de travail de la HES-SO Valais-Wallis totalement en adéquation avec nos besoins» explique Olivier Bertini qui souligne aussi la grande capacité d’adaptation des étudiants issus de l’institution de formation et de recherche valaisanne. «En tant que manager, j’ai pu constater que leurs temps de formation étaient plus courts comparés aux nouvelles recrues issues d’autres universités. Le plus de la HEI? Offrir l’accès à un très large panel de technologies, tout en maîtrisant les détails!».  

Modélisation 3D high tech pour nos villes

Grâce à un "ScanVan" innovant, une équipe suisse pluridisciplinaire a exploré l’avenir de la numérisation urbaine dans ses dimensions théoriques, techniques et juridiques. Elle a par exemple modélisé la ville de Sion. Une technique ultramoderne qui permet une modélisation continue, grâce à un appareil qui permet de voir en sphère, sans angle mort. Et un enjeu d'avenir pour les villes qui pourront déployer des services en réalité augmentée et optimiser l'usage de leur espace public, par exemple pour les voitures autonomes.   Equipe tripartite ScanVan est le fruit de quatre années de développement, une collaboration suisse tripartite entre l’Institut de recherche en systèmes industriels de la HES-SO Valais/Wallis, le Laboratoire d’humanités digitales de l’EPFL et l’ITSL (Center for Information Technology, Society, and Law) de l’Université de Zurich, avec un financement provenant du Programme national de recherche «Big Data» du FNS. L'équipe a suivi ce projet dans son ensemble, de la conception théorique à la mise en oeuvre pratique en passant par des réflexions sur de futures applications sociales et commerciales.   Protection des données Il y avait de grands défis, comme la protection des données. En 2020, l’Université de Zurich a rejoint le projet pour étudier les problèmes de protection de la vie privée que pouvait soulever le développement de modèles 3D de haute résolution. Florent Thouvenin et son équipe ont réfléchi à la manière de garantir la conformité réglementaire des techniques d’acquisition du ScanVan avec la législation suisse qui protège les données personnelles identifiables. Une approche de protection de la vie privée dès la conception a été adoptée pour créer les interfaces d’exploration. Cela inclut des processus algorithmiques automatiques pour flouter les données identifiables des individus et véhicules, ainsi qu’un contrôle humain supplémentaire pour favoriser la transparence auprès du public.   Excellente qualité en un seul passage Le ScanVan permet de franchir une nouvelle étape importante dans le domaine de la technologie de l’information et des communications: la production de modèles urbains en 3D. La plupart des systèmes de balayage actuels utilisent des systèmes laser extensibles ou bien des approches photogrammétriques reposant sur des appareils photographiques standard qui ne sont pas infaillibles et qui nécessitent plusieurs séries de balayages. L’équipe du ScanVan a développé un système d’acquisition sphérique omnidirectionnel associé à un algorithme dédié qui garantit une haute efficacité de balayage et de calcul photogrammétrique. Installé sur un véhicule en marche (le ScanVan), ce système produit des images sphériques par incréments réguliers. Dans la pratique, le ScanVan nécessite de passer une seule fois dans une rue pour acquérir suffisamment de données pour une reproduction tridimensionnelle, explique Nils Hamel. «L’objectif est de tirer parti d’un appareil capable de voir toute la sphère qui l’entoure pour capturer chaque aspect de la scène en une seule prise. Une telle stratégie atténue considérablement le problème de connectivité de l’image car les captures réalisées les unes à proximité des autres garantissent un important chevauchement dans chaque cas.»   Système compact et évolutif Alors que le ScanVan est encore au stade de prototype, il laisse présager de futures répercussions sur le déploiement commercial et la gestion de services qui dépendent de la numérisation urbaine, comme les programmes de voiture autonome: un lien peut être visité avec le mobility lab Sion-Valais. Le ScanVan est un système assez compact et évolutif et il ouvre des possibilités pour les gouvernements locaux et les entreprises de réclamer une plus grande autonomie dans la gestion des données vis-à-vis des mastodontes actuels en numérisation urbaine comme Google. Cela permettrait également de gérer les décisions sur la vie privée des personnes de manière plus localisée et publiquement responsable.