"La campagne d’affichage met en évidence le sexisme en citant des phrases qui représentent un rappel à l’ordre, une injonction à se comporter conformément aux stéréotypes de genre. Avec chaque phrase, un court développement fait ressortir la dimension sexiste du propos. Les affiches comportent un QR code qui renvoie sur une plateforme web en invitant au partage d’expérience. Les membres de l'école ont ainsi la possibilité de partager anonymement (ou pas) des situations de sexisme vécues au sein de leur établissement. Ces situations sont ensuite anonymisées par une entité externe à la HES-SO et transmises à la direction de l'école afin de lui permettre de prévenir les situations sexistes en son sein de manière plus ciblée. La plateforme internet est une ressource comprenant des informations sur le sexisme, les stéréotypes de genre et les moyens d’action face à des situations sexistes (pour les cibles et les témoins)". Valentin Zambaz, diplômé de la HEG-FR, coordinateur du projet.

Les écoles intéressées à déployer cette campagne peuvent prendre contact avec le coordinateur du projet qui leur soumettra un devis raisonnable. L’équipe du projet s’occupe de l’installation des affiches et elle fournit un kit de campagne au service de la communication pour les réseaux sociaux. La campagne digitale commence avec l’envoi d’une newsletter par la direction de l’école à tous les membres de l’établissement afin de présenter le projet. La campagne dure environ 2 mois. Un rapport détaillé des cas signalés par le biais de la plateforme internet est remis à la direction de l'école à l'issue de la campagne.