V-MUSEUM : Un algorithme de curiosité générique pour les musées

Ingénierie et Architecture Vaud Projets de recherche appliquée et développement

Comment proposer aux visiteurs des plateformes Internet des musées une expérience qui attise la curiosité, ainsi qu'une découverte à la fois émotionnelle et intellectuelle des contenus ? Le projet V-MUSEUM, mené par l'Institut d'Ingénierie des Médias de la Haute École d'Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud - HEIG-VD, a développé un système permettant de valoriser les trésors muséaux virtuellement, sans mobiliser beaucoup de ressources.

Valoriser les collections sur l'espace infini de la Toile, c'est la volonté de bien des curateurs. Elle s'est évidemment révélée encore plus forte durant la pandémie. Mais elle s'avère rapidement compliquée à mettre en œuvre, faute de moyens ou de stratégies efficaces. De plus, la reproduction des objets muséaux sur un écran, souvent plus petits qu'une carte postale, tend à démobiliser les sens et à réduire l'intérêt des visiteurs. Et ce, dans un contexte dans lequel la compétition pour capturer les attentions fait rage. Comment, dès lors, concevoir une expérience numérique qui profite des avantages de l'espace et des usages caractéristiques du Web ? Comment développer de nouvelles formes de curiosité pour des contenus lissés, aplatis par l'écran ? Comment créer un algorithme de curiosité générique et personnalisé en même temps ?

Le projet V-MUSEUM, fruit d'une collaboration entre l'Institut Ingénierie des Médias de la HEIG-VD et la Maison d'Ailleurs à Yverdon-les-Bains, tente de répondre à ces questions. L'Institut développe un modèle d'expériences muséales Web interactives permettant aux musées de petite et moyenne taille de valoriser leurs collections permanentes sur Internet. Basé sur l'intelligence artificielle, il propose un accompagnement minimal du visiteur virtuel, en lui laissant la liberté de cheminer à travers les œuvres selon l'itinéraire de son choix. Il peut faire défiler des objets, puis en sélectionner quelques-uns. À chaque fois, une série de liens lui sont proposés, juste en quantité suffisante pour attiser sa curiosité. Cette manière agile et personnalisée de circuler dans les collections ne requiert, de plus, pas beaucoup de ressources : un point très important dans le secteur culture.

L'équipe du projet V-MUSEUM de la HEIG-VD, spécialise en interaction Homme-Machine, a collaboré étroitement avec la Maison d'Ailleurs, un musée dédié à la culture populaire à Yverdon-les-Bains. Ce dernier possède une collection unique au monde de magazines pulps, des publications peu coûteuses très en vogue aux États-Unis dans la première moitié du XXe siècle, dont il souhaite valoriser les illustrations grâce à l'outil développé par la HEIG-VD. L'objectif des concepteurs de ce dernier est qu'il puisse par la suite s'adapter aux collections d'autres musées ou instituts culturels dans différents domaines, en leur permettant de développer des scénarios virtuels à même de capter l'attention de leurs visiteurs.

Un appel à projets destiné aux entreprises impactées par la crise sanitaire

Le projet décrit ci-dessus fait partie d'un appel à projets extraordinaire intitulé "Après Covid-19". Il a été lancé en juillet 2020 par le Conseil de domaine Ingénierie et Architecture de la HES-SO. Ces fonds sont destinés aux professeur-es proches des sociétés de services et d'entreprises suisses impactées par la crise sanitaire. Les hautes écoles concernées par cet appel à projets sont :

  • HE-Arc Ingénierie ;
  • Haute école d'ingénierie et d'architecture de Fribourg - HEIA-FR ;
  • Haute école du paysage, d'ingénierie et d'architecture de Genève (HEPIA) ;
  • HES-SO Valais/Wallis - Haute Ecole d'Ingénierie - HEI ;
  • Haute Ecole d'Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud - HEIG-VD ;
  • CHANGINS - Haute école de viticulture et œnologie.