Haute école de santé de Genève (HEdS-Genève)




Projets de recherche

Santé

MeetMyNeeds – pour les personnes proches aidantes d'individus avec démence

La plateforme en ligne MeetMyNeeds permet aux personnes proches aidantes d'individus avec démence du canton de Fribourg d’évaluer leurs besoins et d’être orientées vers des prestataires locaux qui…

HEdS-FR
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEdS
HEdS-Genève

Santé

Violences envers les professionnel·les de la santé et les proches aidant·es de la part des personnes soignées

Une étude descriptive rétrospective

HEdS-Genève

Santé

DeepDAT Investigating techniques of artificial intelligence for the diagnosis of Parkinson’s disease with Dopamine SPECT imaging

HEdS-Genève

Santé

SUBREAM Smart And Ultrafast Breast MR Imaging For Cancer Detection

HEdS-Genève

Santé

Accompagner le traitement du soin des plaies avec l’intelligence artificielle

AI-powered mobile application for assisted wound care monitoring and assessment, and the training of healthcare professionals and carers

HEdS-Genève
consultation medicale grossesse

Mémoire : Inégalités sociales en santé dans le système de soins genevois

Le travail de mémoire de Emma Leavy, infirmière diplômée de la Haute école de santé de Genève, s’intéresse aux vécus des femmes issues de la migration par rapport à leur accès aux soins périnataux à…

HEdS-Genève

Santé

Reliability and validity of an adapted hip abductor strength measure

ReVa-HAS measure: Reliability and validity of an adapted hip abductor strength measure in a closed chain position. A new fall risk assessment for older persons?

HEdS-Genève
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEdS

Ingénierie et Architecture Santé

L’apprentissage par micro-projets inter-filières: quels dispositifs mettre en place?

Ce projet a permis d’identifier des dispositifs simples permettant la mise en place de collaborations inter-filières pour appuyer les enseignant·es dans cette pratique et mettre à profit la…

HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEI
HEIA-FR
HEdS-Genève

Actualités de la haute école

La filière Nutrition et diététique recherche des participant-e-s pour l'étude ASA24 sur la consommation alimentaire

Les Professeures Corinne Jotterand Chaparro et Sophie Bucher Della Torre de la filière Nutrition et diététique testent une application web pour collecter des donnnées sur la consommation alimentaire en Suisse.

Vous pouvez participer à l’étude si :

vous faites partie d’une des classes d’âge suivantes : parent d’un enfant de 3-6 ans 13-17 ans 18-64 ans 65 ans et plus vous avez accès à un ordinateur, un smartphone ou une tablette. vous comprenez le français.

Votre participation implique de :

Remplir l’application web ASA24 à deux reprises, en indiquant tous les aliments et boissons consommés le jour précédent. Participer à une enquête en ligne pour faire part de votre expérience avec cette application. Si vous le souhaitez, participer à un entretien individuel avec les chercheur-seuse-s pour partager votre expérience.

Votre contribution à la science et à la santé En participant à cette étude, vous fournirez des données indispensables pour évaluer l’application ASA24, développée par un institut scientifique de renommée internationale. Cette application est prometteuse pour évaluer la consommation alimentaire en Suisse à l’avenir.

Dédommagement prévu La participation à l’étude est estimée à environ 2h ou 3h en cas d’entretien individuel. Pour vous remercier, vous recevrez un bon cadeau de 30.- chf ou de 40.- chf si vous participez à l’entretien individuel. Cette étude n’implique aucun déplacement de votre part.

Quelles sont les personnes à contacter ? Si vous êtes intéressé-e à participer à l’étude ou avez des questions, merci de nous contacter : asa24.heds@hesge.ch ou 022 558 67 08

Feu vert pour le nouveau bâtiment de la Haute école de santé

Le Grand Conseil a accepté vendredi 23 septembre le projet de loi (PL 13'100) ouvrant un crédit d’investissement en vue notamment de l’extension de la Haute école de santé à Champel. Ce nouveau bâtiment de 6'200 m2 constitue une infrastructure indispensable pour répondre à la pénurie de personnel soignant à Genève, car il offrira plus de 400 places de formation supplémentaires. Il consolidera en outre le « Campus santé » formé dans le quartier de Champel-Cluse-Roseraie par les Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), la Faculté de médecine et la Haute école de santé (HEdS). La HES-SO Genève et la HEdS se réjouissent que cette construction d’utilité publique attendue depuis de nombreuses années puisse bientôt être réalisée.

La pénurie des professionnelles et professionnels de la santé à Genève, en particulier en soins infirmiers, est une réalité depuis de nombreuses années, en raison notamment de l’augmentation et du vieillissement de la population, de l’accroissement des maladies chroniques et des nouveaux modes de prise en charge des patients. Elle a été intensifiée et particulièrement mise en exergue depuis la pandémie de Covid-19.

Former davantage de professionnel-le-s de la santé est donc une nécessité. La HEdS a ainsi fortement augmenté ses effectifs dans sa filière Soins infirmiers depuis une dizaine d’années. Les admissions en première année de Bachelor ont ainsi plus que doublé en une décennie, passant de 95 personnes en 2011 à plus de 210 en 2021, en recourant à des solutions provisoires et à des locations d’espaces pour faire face à la croissance des effectifs. Sa capacité d’accueil a toutefois désormais atteint ses limites : former plus de 600 étudiantes et étudiants en Soins infirmiers, sans compter celles et ceux des autres filières (Physiothérapie, Technique en radiologie médicale, Sage-femme et Nutrition & diététique), nécessite des espaces de cours et d’ateliers supplémentaires afin de garantir la qualité de la formation. De tels enseignements exigent en effet des infrastructures spécifiques.

« Le canton de Genève est confronté à un double défi. Tout d’abord, il doit former beaucoup plus de personnel de santé qu’avant, ce qui nécessite des infrastructures supplémentaires. Ce besoin a encore été amplifié par l’acceptation de l’initiative sur les soins infirmiers qui demande notamment de former davantage de soignant-e-s. Ensuite, il faut faciliter les collaborations entre les professions de la santé, notamment entre les filières dispensées à la HEdS et celles de la Faculté de médecine. La décision du Conseil d’Etat d’augmenter la capacité d’accueil de la HEdS sur le site de Champel est donc la bienvenue », se réjouit François Abbé-Decarroux, directeur général de la HES-SO Genève, qui alerte les autorités depuis 2009 sur les besoins d’infrastructures pour la HEdS.

« En plus de pouvoir augmenter le nombre de candidat-e-s en Soins infirmiers comme nous l’espérons, ce bâtiment nous permettra enfin de réunir toutes les filières de l’école sur un seul site. Ainsi, les filières Nutrition & diététique et Physiothérapie rejoindront celles des Soins infirmiers, Sage-femme et Technique en radiologie médicale. Un tel regroupement sera de nature à renforcer l’indispensable interdisciplinarité entre les divers-es professionnel-le-s de la santé », souligne pour sa part Marie-Laure Kaiser, directrice de la HEdS. Ce mouvement consolidera par ailleurs le «Campus santé» qui s’est constitué dans le quartier de Champel-Cluse-Roseraie autour des HUG, de la Faculté de médecine de l’Université de Genève et de la HEdS favorisant encore davantage l’interprofessionnalité.

La HEdS-Genève se dote d’un professeur en santé environnementale

La santé environnementale est une thématique récente mais d’une importance capitale. La HEdS-Genève l’a bien compris et a intégré dans ses nouveaux Plans d’Etudes Cadres 2022, des enseignements transversaux à toutes les filières sur cette thématique.

A cet effet, le Professeur Gaël Brulé a été engagé au 1er septembre au sein de la HEdS-Genève. Il aura pour tâche de développer un pôle de recherche ainsi que des enseignements spécifiques, liés à la durabilité dans les soins et aux facteurs environnementaux influençant la santé.

Le professeur Brulé, ingénieur en environnement de formation, a travaillé dans des laboratoires de recherches ainsi que dans des entreprises privées en tant que consultant en environnement. Il a réalisé une thèse en sociologie auprès de l’Université de Rotterdam (Pays-Bas) sur la thématique du bonheur qu’il a défendu en 2016. Il a, par la suite, réalisé un post-doctorat sur les trajectoires de vie à l’Université de Neuchâtel, où il a enseigné la durabilité et la qualité de vie.

Tant son parcours académique - qui l’a également amené à travailler avec l’Université de Genève, l’Université de Stockholm, l’INSA de Rouen, l’Université de Caroline du Sud - que ses compétences de terrain lui confèrent un large éventail d’expériences qui font de lui la personne idéale pour prendre en main ce nouveau poste.

La santé environnementale est un domaine en pleine expansion pour lequel il y a beaucoup à construire. Un défi passionnant que le Professeur Gaël Brulé se réjouit de relever.

La Direction de l’école lui souhaite la bienvenue.