5G-SDR : Retransmettre les grands événements live en utilisant moins de fréquences

Ingénierie et Architecture Vaud Projets de recherche appliquée et développement

Des ingénieurs-es de la Haute Ecole d'Ingénierie et de Gestion du canton de Vaud - HEIG-VD développent des solutions pour la retransmission de grands événements en live en collaboration avec la PME neuchâteloise NuLink. Leur objectif est d'utiliser moins de bandes de fréquences et d'augmenter le matériel sans fil pour remplacer la câble et de limiter le personnel technique présent sur place, afin de diminuer les coûts.

L'industrie du broadcast est en cours de digitalisation, avec de plus en plus d'équipements sans fil déployés pour la production de contenu audio-visuel en live.

Ces équipements permettent une plus grande mobilité, ouvrent des opportunités pour la création de nouveaux types de contenus et participent à la réduction des coûts d'exploitation. Mails ils sont complexes et utilisent beaucoup de bandes de fréquences spécifiques, appelées PMSE (Programme Making and Special Events). A titre d'exemple, chaque caméra sans fil autour d'un terrain de football nécessite plusieurs fréquences en plus de celle pour l'image. L'ensemble d'un méga-événement, comme les Jeux Olympiques, en nécessite plusieurs milliers. Or, depuis quelques années, le spectre pour les PMSE devient de moins en moins disponible.

Développer des technologies de retransmission utilisant moins de fréquences représente donc un enjeu de taille pour l'avenir de l'industrie du broadcast. Cette dernière a, de plus, fortement été impactée par la pandémie du Covid-19 en raison de toutes les annulations d'événements liés aux mesures de confinement. Il est donc essentiel pour les entreprises actives dans ce secteur, comme la PME NuLink à Neuchâtel, d'innover afin de rester concurrentielles. C'est pourquoi cette dernière collabore avec des ingénieur-es de la HEIG-VD pour développer de nouvelles technologies permettant de retransmettre les grands événements live avec moins de fréquences.

La solution sur laquelle travaille la HEIG-VD est basée sur le déploiement de réseaux privés 5G couvrant les bandes PMSE mise à disposition suivant les pays en les configurant avec des systèmes SDR (Software Defined Radio). Il s'agit en quelque sorte d'adapter les technologies utilisées par les téléphones mobiles à la retransmission d'événements live. Cela permettrait à toutes les caméras d'un événement d'utiliser la même fréquence. Et cela rendrait possible également de travailler sans fil avec des gains en termes de coût, de personnel et de temps d'installation, comparé à une installation câblée de plusieurs kilomètres.

Actuellement en phase de validation, ce projet pourrait se voir concrétiser d'ici la fin d'année et, pourquoi pas, être utilisé à grande échelle pour les prochains Jeux Olympiques.

Un appel à projets destiné aux entreprises impactées par la crise sanitaire

Le projet décrit ci-dessus fait partie d'un appel à projets extraordinaire intitutlé "Après Covid-19". Il a été lancé en juillet 2020 par le Conseil de domaine Ingénierie et Architecture de la HES-SO. Ces fonds sont destinés aux professeur-es proches des sociétés de services et d'entreprises suisses impactées par la crise sanitaire. Les hautes écoles concernées par cet appel à projet sont :

  • HE-Arc Ingénierie ;
  • Haute école d'ingénierie et d'architecture de Fribourg - HEIA-FR ;
  • HEPIA - Haute école du paysage, d'ingénierie et d'architecture de Genève ;
  • HES-SO Valais/Wallis - Haute école d'Ingénierie - HEI ;
  • Haute Ecole d'Ingénierie et de Gestion du canton de Vaud - HEIG-VD ;
  • CHANGINS - Haute école de viticulture et oenologie.