Un dépôt de données de recherche permet d'archiver les données utilisées dans les publications scientifiques. Un dépôt contient des sets de données et leur description (métadonnées). Ainsi humain ou machines peuvent les retrouver et les réutiliser. La taille des sets de données est mesurée en kilo-, mega, giga- ou tetrabytes.

Les chercheurs doivent pouvoir identifier les dépôts de confiance. Il n'existe pas actuellement de répertoire reconnu de ce type. Science Europe donne les critères de base permettant de repérer les dépôts de confiance.

La HES⁠-⁠SO ne dispose pas d'un dépôt de données institutionnel. Afin de trouver une base de données appropriée, vous pouvez consulter:

Ci-dessous quelques exemples recommandés.

Les dépôts disciplinaires

Une grande variété de banques de données par discipline sont disponibles dans une grande variété de domaines scientifiques. Voici quelques exemples:

  • FORSbase pour les sciences sociales
  • DaSCH pour les sciences humaines
  • GenBank pour les sciences de la vie
     

Les dépôts généralistes

  • OLOS, développé par le DLCM.
  • ZENODO, développé par le Cern
  • Dryad
  • Figshare
  • Autres dépôts répondant aux exigences du FNS.
  • Yareta, développé par le DLCM, partenaire de la HES⁠-⁠SO, il est à la disposition uniquement des chercheurs des hautes écoles genevoises.

Afin de faciliter la transition vers les données de recherche FAIR, le FNS a décidé de définir un ensemble de critères minimaux que les dépôts de données doivent remplir pour se conformer aux principes des données FAIR : Checklist to identify repositories complying with the FAIR Data Principles 

Dans le Practical Guide to The International Alignment of Research Data Management (2019) de Science Europe, vous trouverez, p. 13-14, les critères pour trouver un dépôt de données compatibles avec les principes FAIR.