HES-SO Valais-Wallis – Hochschule für Gesundheit – HEdS




Forschungsprojekte

Gestion médicamenteuse des personnes âgées à domicile : l’étude ME@home

Gesundheit

Gestion médicamenteuse des personnes âgées à domicile : l’étude ME@home

Optimising medication therapy management for polymedicated home-dwelling older adults with multiple chronic conditions: the ME@HOME study

HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEdS
Icône ODD 4 fondation Elyx

Former pour transformer

Parce que le principal levier à disposition de la HES⁠-⁠SO pour avoir un impact sur les enjeux de durabilité est l’enseignement, le Rectorat a lancé au début de l’année 2021 le projet-pilote Former…

Hes-Eco: un collectif d’étudiant·es de la HES-SO Valais Wallis

Né en 2020 de la rencontre et de la motivation de 14 étudiant·es de la HES-SO Valais Wallis, et financé par le fond U-Change, le but de ce collectif est de cultiver la notion de durabilité au sein des…

HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEG
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEdS
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEI
EDHEA
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HETS

Semaine de prévention du suicide à la HEdS Valais-Wallis

La prévention du suicide, comme moyen de promotion de la santé.

HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEdS

Charte 2020 de développement durable

La HES-SO Valais-Wallis a inscrit au cœur de sa stratégie les principes de développement durable.

HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEG
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEdS
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEI
EDHEA
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HETS

Wirtschaft und Dienstleistungen Ingenieurwesen und Architektur Gesundheit

StayFitLonger

Ce projet international a pour but de prolonger l'autonomie des personnes âgées vivant à domicile avec au coaching virtuel. Il est coordonné par la HES-SO Valais-Wallis en partenariat avec le Centre…

HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEG
HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEdS
HE-Arc Ingénierie

Ingenieurwesen und Architektur Gesundheit

Habitat Seniors
(ADGA, Adaptation Du logement au Grand Age)

Le projet Habitat Seniors est mené en collaboration entre Lara Allet et Catherine Ludwig de la Haute école de santé de Genève et Frédéric Wuest de la haute école du paysage, d’ingénierie et…

HES⁠-⁠SO Valais-Wallis - HEdS
HEdS-Genève
HEPIA

News

Nomination de la nouvelle Directrice de la Haute Ecole de Santé

Le Conseil d’Etat a nommé Lara de Preux Allet au poste de Directrice de la Haute Ecole de Santé (HEdS) de la HES-SO Valais-Wallis. Elle succède à Anne Jacquier-Delaloye qui a fait valoir ses droits à la retraite. Actuellement professeure ordinaire au sein de la HES-SO Valais-Wallis et professeure titulaire à l’Université de Genève, Lara de Preux Allet est la première physiothérapeute au bénéfice d’un doctorat en Suisse romande et a également été la première physiothérapeute nommée professeure titulaire dans une université suisse. Parfaitement bilingue par ses origines haut-valaisannes et ses expériences professionnelles en Suisse romande, elle a acquis une importante expertise en gestion du personnel complétée par un master en management stratégique des institutions de santé. Durant son parcours professionnel, elle a également eu l’occasion de coopérer étroitement avec de nombreux acteurs du domaine de la santé au niveau régional, national et international, en développant ses connaissances du monde des hautes écoles, son expertise dans l’enseignement de niveau tertiaire et la conduite de projets de recherche. Lara de Preux Allet prendra progressivement, dès le 1er janvier 2022, la Direction de la Haute Ecole de Santé qui dénombre 450 étudiants et étudiantes bachelor au sein des filières « Soins infirmiers » et « Physiothérapie » sur les campus de Sion, Loèche-les-Bains et Viège, 240 étudiants et étudiantes en modules complémentaires et maturité spécialisée santé et 200 étudiants et étudiantes en formation postgrade. Elle s’intègrera à la conduite de la haute école et ses missions de formation, formation continue et recherche jusqu’à fin février avec Mme Anne Jacquier-Delaloye qui a fait valoir ses droits à la retraite après 40 années au service de l’institution dont 16 dans un poste de direction HES (10 à la tête des Hautes Ecoles Sante et Social et 6 à la direction de la HEdS). Dès le 1er mars 2022, Lara de Preux Allet assumera l’ensemble des tâches liées à la direction de la HEdS. Dans le cadre de ses futures activités, Lara de Preux Allet pourra compter sur le soutien de 120 collaboratrices et collaborateurs. Elle sera membre du Conseil de domaine Santé de la HES-SO et de la Direction Générale HES-SO Valais-Wallis et va collaborer ainsi étroitement avec les autres Hautes écoles valaisannes, suisses romande et suisses.

CAS HES-SO en coordination interdisciplinaire et Interprofessionnelle en maladies rares et/ou génétiques

Prolongation du délai d'inscription au 15 juillet 2021 ! Agir en tant que professionnel-ressource dans l'accompagnement et la prise en charge interdisciplinaire d'une personne atteinte d'une maladie rare et/ou génétique, en considérant l'approche holistique et systémique, fondée sur des données probantes actualisées. 6'000 à 8'000 maladies rares (MR) touchent 6 à 8 % de la population. Elles peuvent survenir à tout âge mais touchent surtout des enfants. Essentiellement d'origine génétique (héréditaires ou liées à des accidents génétiques), elles sont dites orphelines car elles font l'objet de peu de recherche et bénéficient rarement de traitements spécifiques. Leur rareté et la méconnaissance qui les caractérisent font qu'elles sont souvent diagnostiquées longtemps après l'apparition des premiers symptômes. Bien que rares, ces maladies qui touchent en Europe quelque 30 millions de personnes génèrent des difficultés communes : manque d'information, errance diagnostiques, insuffisance de traitements et de recherche, manque de coordination de la trajectoire de soins, insécurité juridique et administrative, perturbations de la dynamique familiale, isolement et souffrance psychosociale. Cette formation permettra aux professionnels d'améliorer l'accompagnement interdisciplinaire des personnes atteintes de maladie rare et/ou génétique et de leurs proches tout au long de leur parcours de vie et de santé. Plus d'informations sur cette formation ici.

Publication d'Elodie Perruchoud, Sofia Fernandes, Henk Verloo et Filipa Pereira

Beliefs and implementation of evidence based practice among nurses in the nursing homes of a Swiss canton : an observational cross a sectional study Publication d'Elodie Perruchoud, Sofia Fernandes, Henk Verloo et Filipa Pereira de la Haute Ecole de Santé de la HES-SO Valais-Wallis L'augmentation de maladies chroniques, de problèmes somatiques et psychopathologiques, complexifie les soins à prodiguer dans les établissements médico-sociaux (EMS) et renforce le besoin d’intégrer l’Evidence-Based Practice (EBP). À ce jour, peu de recherches ont été effectuées sur ce sujet. Une étude transversale observationnelle a été réalisée auprès de 194 infirmiers de 48 EMS d’un canton de Suisse romande avec comme objectif de décrire leurs croyances et leur niveau d’implantation de l’EBP ainsi que d’explorer l’existence d’associations de ces aspects avec leurs caractéristiques socio-démographiques et professionnelles. Les résultats ont montré que les participants ont des croyances favorables à l’égard de l’EBP. Toutefois, son niveau d’implantation est irrégulier et sous-optimal. En ce sens, la promotion de l’EBP dans les EMS s’avère nécessaire, par le renforcement de la formation et le développement de stratégies favorisant son intégration. Retrouvez cette publication ainsi que toutes les recherches de l'Institut santé de la HES-SO Valais-Wallis sur notre plateforme d'archivage institutionnel ARODES

5 étudiants de la Nursing Team Academy au “Networking Event Series – Défi Source”

Cinq étudiants de la Nursing Team Academy ont participé avec 2 projets au Hackathon “Networking Event Series – Défi Source” organisé par le SILAB de l’Institut et Haute Ecole de la Santé La Source qui s’est terminé le vendredi 7 mai 2021. Les équipes interdisciplinaires comprenaient également des collaborateurs de la HES-SO Valais-Wallis et un étudiant de UNINE : « Logan » : proposé par Denis Grajcevci et Stéphane Roessli, deux étudiants en première année de la Nursing Team Academy. Leur projet est la conception d’un dispositif préventif d’analyse de l’environnement sonore avoisinant. « Epilpesim » : ce projet est un jeu pédagogique dont Samuel Pinto Da Silva, alumni HEG-IG est le chef de projet. Ce jeu a pour finalité de soutenir les adolescents diagnostiqués épileptiques en leur proposant un moyen ludique et positif d’appréhender leur maladie. Ce projet a reçu le prix « Informatique et santé » lors des délibérations du jury ! Bravo à toutes et tous ! : Equipe « Epilepsim » : Samuel Pinto Da Silva, Alumni HEG – IG et Jeff Zufferey de Cyberlearn et Transcend, Noé Barras, Mélanie Rais et Amélie Torrent, Etudiant-e-s à la Nursing Team Academy de la Haute Ecole de Santé HES-SO Valais-Wallis Equipe « Logan »: Denis Grajcevci et Stéphane Roessli, Etudiants à la Nursing Team Academy de la Haute Ecole de Santé HES-SO Valais-Wallis, Garrett Wollam, 3D printer à Workshop 4.0 – Sierre, Zian Rossier, Etudiant Psychologie du travail, UNINE et Loïc Berthod, Haute Ecole de Santé Valais, Transcend

S'adapter à l'inattendu face à la pandémie: le prof. HES Raphael Weissbrodt co-signe un article dans Safety Science

Une équipe de chercheurs et chercheuses de la Haute école de santé Valais, de la Haute Ecole Arc Santé, des Hôpitaux universitaires de Genève et de l’Ecole de santé publique de l’Université de Montréal viennent de publier, dans la revue Safety Science, un article sur la résilience organisationnelle d’institutions de soins suisses, pendant la première vague de la pandémie. L’étude a relevé les principales situations problématiques rencontrées par le personnel, sur le terrain, ainsi que les mesures d’adaptation mises en œuvre pour y faire face. En plus des nombreuses mesures adoptées par les directions, les résultats soulignent la diversité des stratégies de régulation spontanément mises en place dans les équipes et par les individus : augmentation de la flexibilité du personnel, priorisation des tâches, collaborations interprofessionnelles innovantes, soutien par les pairs, ou encore création de nouveaux canaux de communication avec les familles. La réorganisation des activités et la charge de travail ont été à l’origine de la majorité des situations problématiques relevées ; sans surprise, les mesures organisationnelles, telles que la réaffectation du personnel et l’augmentation des effectifs, ont été les mesures les plus souvent rapportées. De même, les préoccupations relatives à la qualité des soins, relativement répandues, ont souvent été gérées en termes de soutien apporté aux familles et aux patients. En revanche, d'autres types de situations problématiques fréquents ne semblent pas avoir donné lieu à des mesures d’adaptation dans une proportion correspondante. Ainsi, bien qu’un quart des situations problématiques aient porté sur des relations conflictuelles, elles n’ont fait l’objet que d’un nombre limité de mesures ; celles-ci ont été mises en place au niveau des équipes (soutien entre pairs et par les cadres de proximité) plutôt que par les directions. De même, bien que la charge émotionnelle ait été mentionnée comme un problème fréquent, elle n’a donné lieu qu’à un nombre réduit de mesures, là aussi au niveau des équipes et des individus (soutien par les pairs et les cadres intermédiaires, gestion individuelle de la peur). Enfin, bien que le manque d’équipement de protection individuelle et de matériel de soins ait été comparativement peu relevé, la mise en place de mesures de protection et l'acquisition de matériel ont figuré parmi les mesures les plus répandues. L’article se conclut par l’évocation de deux pistes d’action, portant d’une part sur le renforcement du soutien apporté au personnel logistique, technique et de nettoyage – qui a témoigné d’une appréhension accrue par rapport à d’autres corps de métier –, et d’autre part sur le développement des ressources des cadres de proximité et des équipes, dans les domaines de la résolution des conflits, du soutien émotionnel et de la coopération.