L’accompagnement des claviers par le violon, une pratique oubliée (1730-1800)

Musique et Arts de la scène

« L’accompagnement des claviers par le violon, une pratique oubliée (1730-1800) » propose de découvrir les techniques de jeu et les types d’écriture particuliers dans la pratique de l’accompagnement du clavier par les cordes. Cette exploration permettra de (re)découvrir un vaste corpus d’œuvres.

Mozart père et ses deux enfants, 1777. Carmontelle, Dessinateur, Musée Carnavalet, Histoire de Paris

Longtemps négligée et aujourd’hui complètement oubliée, la pratique de l’accompagnement du clavier par les cordes se répand progressivement au cours du XVIIIe siècle en Europe et perdure jusqu’au XIXe siècle, se déclinant sous la forme d’un accompagnement ad libitum (à volonté), voire improvisé, ou celle d’un accompagnement obligé. Elle donnera naissance à la sonate pour violon et piano.

Avec des instruments représentatifs, nous tenterons avec les étudiant∙es sélectionné∙es pour ce projet de redécouvrir les techniques de jeu décrites ou présentes dans les sources et les méthodes de l’époque, aussi bien pour les claviers que pour les cordes.

L’exploration et la formation des étudiant∙es aux techniques de jeu et aux types d’écriture particuliers liés à l’accompagnement du clavier permettra de (re)découvrir un vaste corpus d’œuvres.

Les expérimentations seront faites avec des instruments originaux ou copies de très haute qualité, qui permettront d’appréhender les limites et la richesse des interactions qu’imposent les claviers aux instruments accompagnateurs.

Nous évaluerons ensuite s’il est possible, et dans quelles limites, de transposer ces techniques sur des instruments modernes.

Descriptif du projet sur le Site Internet de l'HEMU