Les mesures de compensation sont destinées à atténuer les désavantages liés à un handicap. Elles peuvent être d’ordre architectural, d’acceptation d’aides techniques ou humaines ainsi que d'aménagements des programmes d’études.

Depuis 2012, la HES⁠-⁠SO Valais-Wallis a mis en place de telles procédures d’accompagnement, qui ont été reprises par le domaine Travail social ainsi que la HES⁠-⁠SO Genève.

Les mesures de compensation des désavantages portent sur:

  • L’accessibilité architecturale (cf. rubrique Accessibilité)
  • Les aides autorisées:

    Aides techniques
    En principe, les sites de formation acceptent la présence d’aides techniques rendues nécessaires par les besoins spéciaux des l’étudiants et étudiantes dans les bâtiments et les salles de classe, y compris les aides animales telles que chien guide ou chien d’assistance dûment éduqués.

    Aides humaines
    Accompagnement par une tierce personne: interprète de la langue des signes, personne assistante (par ex. dans le cas d’une personne ayant une déficience visuelle, description de graphiques et schémas, traduction de formules mathématiques, etc.), personne enseignante spécialisée, etc.;
     
  • L’aménagement du programme d’études
  • Le soutien pédagogique
  • L’aménagement des conditions et modalités d’examen, comme par exemple :
    • Dates d'examen ou de remise des travaux fixées d'entente avec les personnes en situation de handicap (par exemple, en évitant les dates précédant ou suivant immédiatement des mesures thérapeutiques).
    • Flexibilité lors des délais d'inscription aux examens, les retraits ou le nombre de répétitions possibles.
    • Prolongation du temps accordé pour passer l’examen ou du délai de remise d'un travail. 
    • Forme de l’examen (par ex. oral à la place d'examen écrit et vice-versa)
    • Adaptation des supports d’examen (mise à disposition de schémas, documents agrandis, etc.)
    • Transformation des documents d’examen sous forme électronique et sans obstacles.
    • Autorisation de moyens auxiliaires individuels (par ex. ordinateur portable) ou un service d'assistance ou d'interprétation en langue des signes.
    • Prolongation du laps de temps entre deux ou plusieurs épreuves.
  • L’aménagement des conditions de stage, comme par exemple, en
    • Offrant des stages sans obstacles.
    • Octroyant des dispenses (partielles) selon le type de handicap.
    • Organisant une bourse aux stages spécifique.
    • Sensibilisant à la thématique les institutions qui offrent des stages et en les aidant à éliminer les préjugés.
    • Rédigeant une lettre de recommandation pour les personnes en situation de handicap.
    • Offrant de l'aide pour chercher un stage approprié.
    • Tenant compte des besoins spéciaux des personnes concernées, notamment en matière d’accessibilité au lieu de stage, de contraintes de déplacement et de logement ainsi que de contraintes liées à la prise en charge personnelle.
    • Tenant compte, dans le choix des activités proposées dans le stage, des objectifs d’apprentissage et mois d’éléments liés à la réalisation de tâches nécessitant des aptitudes physiques ou à la rentabilité d’exécution. 
  • La procédure d’annonce et de traitement des demandes de reconnaissance des besoins spéciaux et d’aménagements spécifiques
  • Les voies de recours
  • La politique d’information
  • Mise à disposition d’outils de travail spécifiques (ordinateur, magnétophone, etc.).

Procédures complètes