Cinq projets de la HEAD récompensés par la fondation Hans Wilsdorf 2021

Design et Arts visuels Publié le 12.11.2021. Mis à jour le 15.11.2021.

La Fondation Hans Wilsdorf a remis jeudi 11 novembre 2021 cinq prix qui récompensent les projets les plus prometteurs de jeunes designers et cinéastes fraichement diplômé·es de la HEAD. Ces prix ont pour but de les soutenir dans la construction et le lancement de leur carrière professionnelle. La cérémonie a eu lieu à L’Abri, espace culturel pour jeunes talents, devant l’ensemble des finalistes et les équipes des départements de l’école.

Blanca Algarra Sanchez remporte le prix Hans Wilsdorf en Design d'espace avec son projet «The Nomadic Truffe Experience»

Les cinq prix de la Fondation Hans Wilsdorf, dotés chacun d’un montant de CHF 50'000, ont été remis par Marc Maugué, secrétaire général de la Fondation Hans Wilsdorf, qui a présidé les cinq jurys composés de professionnel.le.s et des lauréat.e.s de l'année précédente.

Les lauréat-es 2021:
 
Victor Salinier en Design Bijou et accessoires
Diplômé en Master Mode et accessoires, Victor Salinier a proposé un projet d’exploration et de recherche autour de l’accessoire de mode et du sac en particulier. The Vor offre une méthode de conception créative alliant technologie et artisanat. Il utilise la modélisation et l’impression 3D en céramique tout en l’associant au travail du cuir. Son objectif est de générer une esthétique et des fonctions nouvelles en proposant des accessoires dans un esprit haute couture. Victor Salinier souhaite offrir son expertise à des maisons de luxe. Les expert.e.s ont jugé le projet excellent et cohérent, et doté d’un fort impact visuel. Les caractéristiques innovantes de son projet sauront attirer les grandes maisons de luxe. Rappelons que Victor avait été récompensé au moment de la Remise des Diplômes HEAD par le Prix d’Excellence du Domaine Design et Arts visuels HES-SO / Design.
 
Blanca Algarra Sanchez en Design d'espace
Le projet The Nomadic Truffe Experience de Blanca Algarra Sanchez, diplômée MAIA, Master en Architecture d’intérieur, est une installation mobile dédiée à la consommation consciente du chocolat et à la mise en valeur de l’une de ses déclinaisons : le chocolat à la truffe. L'installation offre la possibilité de déguster les variations de truffes au cours d'une expérience chorégraphiée et mobile. Le jury a relevé l'extraordinaire contemporanéité du projet, qui explore non sans humour la préservation du patrimoine immatériel à travers une architecture mobile efficace, simple et poétique. Blanca Algarra Sanchez avait été récompensée au moment de la Remise des Diplômes par le Prix La Redoute pour l’Architecture d’intérieur.

Alexandre Haldemann en Cinéma
J’ai oublié que l’on mourra, tel est le titre du film qu’Alexandre Haldemann, diplômé en Bachelor Cinéma, va pouvoir réaliser grâce au Prix Hans Wilsdorf. Matthias, la trentaine, chirurgien brillant, a un cancer du pancréas et entreprend une chimiothérapie. Il comprend qu’il arrive bientôt au bout et décide d’inviter son meilleur ami, son père et Anna, une vieille connaissance, pour boucler sa vie et mettre à plat ce qu’il a sur le cœur. Une fiction dramatique de 20 minutes basée sur une histoire vraie. Un récit poignant sur une fin de vie par un jeune réalisateur dont l'approche expérimentale singulière avait déjà été remarquée à Locarno.

Sophie Fellay en Design Mode
Sophie Fellay, diplômée Master Mode et accessoires, se prépare à lancer sa marque Studio Remo qui sera durable. Basée sur une production locale, elle a mis en place une filière agricole de laine en Valais. Elle a choisi d'accompagner ce projet d’une plateforme web, pensée comme un outil de médiation entre les jeunes designers et un public plus large autour de problématiques et questions actuelles. Le jury a relevé la pertinence du projet de Sophie Fellay qui fait converger les questions clés du moment, en proposant de mettre en place une filière de laine locale (sourcing), via une marque haut de gamme de mode et d’accessoires basée à Genève, et en créant une plateforme sur internet, outil complémentaire indispensable aujourd’hui pour valoriser le travail des jeunes créateurs et créatrices.
 
Nina Mégroz en Communication visuelle
Petite est le court-métrage animé de 5 minutes de Nina Mégroz, diplômée en Bachelor Communication visuelle, qui aborde le thème de la part d’enfance et de dualité que tout individu conserve en lui, en particulier dans son rapport au monde et aux autres. Le film interroge le rapport que nous entretenons avec les différentes versions de nous-même(s) qui vivent dans notre inconscient. Son but est de sensibiliser le public à l’idée d’acceptation et d’amour de soi en touchant la sensibilité du spectateur.trice grâce à un langage doux et poétique. Le jury a salué la qualité formelle et technique du film ainsi que la grande maîtrise du récit. Petite avait déjà reçu le Prix de la Fondation La Joie de lire et fera l’objet d’une adaptation en album jeunesse en 2022.
 
Lors de la soirée, Jean-Pierre Greff, directeur de la HEAD, a insisté sur l’importance de ces bourses d’excellence tout en mentionnant que l'attribution des Prix de la Fondation Hans Wilsdorf se fait autant au niveau Bachelor que Master, dans les cinq domaines Design Bijou et accessoires, Design Mode, Cinéma, Design d'espace et Communication visuelle. Quant à Marc Maugué, il a rappelé que l'histoire des Prix de la Fondation Hans Wilsdorf remonte à son fondateur, à l'époque de l'Ecole des arts décoratifs et des arts industriels «Le souhait de Hans Wilsdorf était que ces prix constituent un vrai point d'inflexion dans le parcours de vie des jeunes diplômé.e.s et contribuent au lancement de leur carrière professionnelle.»