La collaboration de la HES-SO avec la Tunisie et le Liban reconnue

International Publié le 01.04.2022. Mis à jour le 04.04.2022.

Trois projets de recherche menés par des équipes de la HES‑SO ont obtenu un financement lors du dernier appel à projets de la Leading House MENA.

Les chercheuses et chercheurs de la HES-SO entretiennent des liens forts avec la région du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord, qui se traduit par de nombreuses et régulières collaborations dans les domaines de l’enseignement et de la recherche. Cela a été à nouveau illustré par les résultats du premier appel à projets «Research Partnership Grant» de la Leading House MENA. Sur dix projets retenus, trois sont dirigés par des chercheuses et chercheurs de la HES-SO.

Prof. Haïfa Sallem de la Haute école d’ingénierie du Valais collaborera avec ses partenaires de l’Ecole nationale d’ingénieurs de Tunis (ENIT, Université de Tunis El Manar) et de l’Ecole nationale supérieure d’ingénieurs de Tunis (ENSIT, Université de Tunis) pour développer un cadre de collaboration dans le domaine de l’additive manufacturing. Le but est d’apporter aux futur·es ingénieur·es et chercheurs·euses des compétences dans ce domaine grâce des solutions de prototypage virtuel et physique.

Le projet «Plasticycle» a été initié par des étudiantes et étudiants de l’Université Saint-Esprit de Kaslik (USEK, Liban) et a participé au concours Swiss - Middle East Circular Economy for Youth Initiative organisé par swissnex et le Pavillon Suisse de l’Expo 2020 Dubai. Dans ce cadre, une collaboration a été instaurée entre les étudiants et leurs professeurs de l’USEK et des mentors en Suisse, dont Prof. Roger Marti de la Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg. L’équipe pourra poursuivre sa collaboration sur la problématique du recyclage du plastique au Liban.

Prof. Chantal Junker-Tschopp de la Haute école de travail social de Genève a mis au point une thérapie de réhabilitation neuro-psychomotrice de personnes amputées. Elle collaborera avec l’Université Saint-Joseph de Beyrouth (Liban) pour mettre en pratique cette thérapie et tester son efficacité. Cette collaboration permettra de faire progresser le traitement des personnes amputées en Suisse et au Liban.

L’ensemble des projets retenus sont présentés sur la page de la Leading House MENA.

La Leading House MENA

Créée en 2017, la Leading House MENA vise à soutenir la coopération scientifique entre la Suisse et les pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord. Il s’agit d’un mandat confié par le Secrétariat d’Etat à l’éducation, la recherche et l’innovation (SEFRI) à la HES-SO. La Leading House MENA lance régulièrement des appels à projets ouverts aux chercheuses et chercheurs de toutes les hautes écoles de Suisse. Le prochain sera lancé en mai 2022.

Plus d'informations