RENO-PARR

Vaud Health

Les petits arrangements entre patients et thérapeutes, une manière de composer avec le renoncement aux soins. Initiée en juin 2018, la recherche RENO-PARR a pour but de mieux connaître les difficultés d’accès à des prestations de soins dans le canton de Vaud, ainsi que les arrangements parfois possibles avec des prestataires de soins. Nous avons prévu de rencontrer lors d’entretiens enregistrés environ 25 personnes ayant renoncé à des soins et une quinzaine de prestataires de soins.

Financée par la HES-SO et conduite par l’Institut et Haute Ecole de la Santé La Source à Lausanne, la recherche RENO-PARR a pour but de mieux connaître les difficultés d’accès à des prestations de soins que rencontrent les personnes dans le canton de Vaud. Il s’agit également mieux comprendre les conditions d’émergence et la teneur des arrangements parfois possibles avec des prestataires de soins.

Approuvée par la commission cantonale d’éthique du canton de Vaud, la recherche prévoit dans un premier temps environ 25 entretiens avec des adultes domiciliés dans le canton de Vaud (45-65 ans) ayant renoncé à des soins et, dans un deuxième temps, une quinzaine avec des prestataires de soins. La recherche a débuté au premier semestre 2018 et se déroule sur une année et demie.

L’analyse des données récoltées au travers des entretiens permettra de décrire les motivations et pratiques de santé des personnes présentant des difficultés à satisfaire leurs besoins en soins ainsi que les conditions d’émergence et motivations respectives des patients et prestataires de soins dans la mise en œuvre des petits arrangements face au renoncement aux soins.

La recherche RENO-PARR fait suite à l’étude RENO sur le renoncement aux soins des personnes entre 65 et 70 ans qui avait mis en lumière certains résultats méritant une investigation approfondie.