Histoire

Les origines

Au début des années 1990, la Confédération entend redynamiser l'économie suisse en revalorisant la formation professionnelle et offrir de nouveaux débouchés aux porteurs de CFC. Elle prévoit à cet effet la création des hautes écoles spécialisées délivrant des titres de degré tertiaire A selon le système de Bologne.

L'introduction de la maturité professionnelle, puis des maturités spécialisées, prérequis nécessaires aux porteurs de CFC pour accéder aux HES, s’effectue dès 1993. En 1994, la Conférence des offices cantonaux de formation professionnelle de Suisse romande et du Tessin (CRFP) décide de créer une seule HES pour la Suisse occidentale. Les bases légales instaurant les HES sont posées entre 1995 et 1996 au niveau fédéral.

Création de la HES-SO

Les sept cantons partenaires de la HES-SO signent en 1997 le concordat intercantonal qui détermine les structures de l’institution et ses modes de fonctionnement.

La HES-SO voit officiellement le jour en 1998 et regroupe dans un premier temps les domaines des sciences de l'ingénieur et de l’architecture, de l’économie et des services, ainsi que des arts appliqués.

Les écoles techniques supérieures (ETS), les écoles supérieures de cadres pour l'économie et l'administration (ESCEA) et les écoles supérieures d'arts appliquées (ESAA) des cantons partenaires reçoivent de nouveaux rôles et responsabilités et prennent le titre de hautes écoles.

En plus de dispenser une formation théorique et pratique, les hautes écoles doivent assumer des missions de recherche et développement, prestations de service à l’économie par le transfert de connaissances et de technologies, formation continue, ainsi que collaboration avec d'autres institutions de formation et recherche en Suisse et à l'étranger.

La HES-SO s'agrandit !

La HES-SO s'agrandit en 2004 avec la réunion de la Haute école spécialisée santé-social de Suisse romande, créée en 2001. Le domaine Musique rejoint la HES-SO en 2005. Les Arts visuels et les Arts de la scène sont rattachés dès 2006.

L’offre de formation s’étend en 2007 avec l’ouverture des huit premiers Masters.

Nouvelle convention intercantonale

La HES-SO revoit son gouvernance en 2013 avec l’entrée en vigueur d’une nouvelle convention intercantonale. Un rectorat de quatre personnes remplace l’ancienne présidence. La nouvelle convention prévoit également la participation accrue au fonctionnement de la HES-SO des étudiantes et étudiants, du corps professoral, du corps intermédiaire et du personnel administratif et technique. Leurs représentants sont élus pour la 1re fois en 2015 au sein du conseil de concertation et des six conseils participatifs de domaine.

La HES-SO signe en 2017 une convention d'objectifs quadriennale avec les sept cantons partenaires et des mandats de prestations avec l’ensemble des hautes écoles et des domaines.

Accréditation

En 2019, le Conseil suisse d’accréditation accorde à la HES-SO l’accréditation institutionnelle qui reconnaît les capacités de la HES-SO à garantir la qualité de ses missions de formation et de recherche.

En 2021, on compte 43 filières Bachelor et 26 filières Master.
Le principal titre de sortie de la HES-SO reste le Bachelor et concerne neuf diplômé·es sur dix.