Les couples et la consommation d’alcool durant la grossesse et l’allaitement

Vaud Health

Cette étude vise à mieux comprendre comment les couples se représentent et gèrent la question de l’alcool durant la grossesse et l’allaitement, en examinant notamment les valeurs, normes et contraintes qui façonnent la signification de la consommation d’alcool comme risque.

La consommation d’alcool durant la grossesse et l’allaitement constitue un problème de santé publique caractérisé par une incertitude quant aux effets associés à une consommation faible ou modérée. Les acteurs de santé promeuvent une politique de précaution et recommandent l’abstinence complète comme le choix le plus sûr. Dans ce contexte, la consommation d’alcool représente non seulement un défi pour les professionnels de la santé mais aussi un enjeu sociologique important.

Dans le sillage d’une approche socioculturelle qui cherche à saisir la complexité et les nuances de la perception profane des risques, ce projet qualitatif longitudinal vise à mieux comprendre comment les couples se représentent et gèrent la question de l’alcool au moment de la grossesse et de l’allaitement, en examinant notamment les valeurs, normes, connaissances et contraintes qui façonnent la signification de la consommation d’alcool comme risque.

Ce projet a l’ambition d’apporter des contributions significatives sur le plan théorique et des enjeux professionnels s’agissant du statut du risque et de l’incertitude dans les attitudes de santé dans le contexte de la médicalisation de la maternité au sens large. Une meilleure compréhension des représentations du risque lié à l’alcool, du contexte de la consommation modérée ou occasionnelle d’alcool durant la grossesse et l’allaitement, et du rôle joué par le partenaire de la femme enceinte, constitue un apport important pour les acteurs de santé dans leurs activités d’information, de conseil et de prévention auprès des couples.

Ce projet est financé par le Fonds national suisse de la recherche scientifique.

> Résumé du projet