Maladies tropicales négligées en Suisse : construction d’un problème de santé publique, mise en place clinique et trajectoires expérientielles des femmes migrantes face au dépistage de la maladie de Chagas

Santé

Elise Rapp

La maladie de Chagas, est une infection qui touche aujourd’hui entre 6 et 8 millions de personnes en Amérique latine et est reconnue comme une maladies négligées par l’OMS. Depuis la fin du XXème siècle, suite à d’importants flux migratoires, la maladie de Chagas est considérée par les spécialistes comme un problème de santé émergent en Europe. En Suisse, la prévalence de personnes infectées par le parasite est estimée entre 2000 et 4000.

En l’absence du vecteur, les trois principaux modes de transmission identifiés sur le sol européen sont la transmission congénitale, la contamination par transfusion de sang infecté ou lors de greffes d'organes infectés.

Aujourd’hui, la population est protégée du risque de transmission du parasite par des pratiques de surveillance du sang destiné à être transfusé ainsi que des organes destinés à être greffés. Par contre le dépistage congénital de la maladie de Chagas, un problème sanitaire qui concerne essentiellement les personnes migrantes d’origine latino-américaine, n’est systématiquement proposé que dans les hôpitaux universitaires des cantons de Genève et Lausanne.

Cette thèse explore i) la manière dont se construit en Suisse une politique de prévention de la transmission congénitale du parasite de Chagas, ii) l’expérience du dispositif de dépistage par les femmes migrantes enceintes.

Cette recherche permettra de saisir la manière dont une population migrante, majoritairement sans papiers perçoit sa maladie et le système de santé afin de mettre en évidence les obstacles et facteurs influençant le processus de soin et d’adapter la pratique professionnelle en fonction des besoins exprimés ou identifiés. Cette thèse permettra également de mener une réflexion sociétale sur les questions de politiques de préventions et leurs impacts sur les populations migrantes de manière générale.