Quels sont les aménagements du temps de travail possibles ? | HES⁠-⁠SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale
FR DE EN

Quels sont les aménagements du temps de travail possibles ?

Recommandation :

Il est recommandé, selon la compatibilité avec le poste, de rendre le temps de travail flexible. Certains aménagements sont possibles, tels que :

  • L’horaire flexible : l’employé-e effectue ses heures au sein d’une fourchette horaire donnée.
  • L’annualisation du temps de travail : les heures à prester sont fixées sur l’année et non par semaine ou par mois.
  • Permettre les brèves absences pour des raisons de conciliation avec la vie personnelle.
  • Octroyer des congés spécifiques pour la prise en charge d’enfants malades (par exemple 3 jours).
  • Organiser les congés des parents pour qu’ils puissent les prendre pendant les vacances scolaires, ou leur permettre d’aménager leur temps de travail durant ces périodes, ou d’accumuler des heures à l’avance pour pouvoir s’absenter ensuite durant les vacances scolaires.
  • Permettre l’horaire réduit : l’employé-e peut étaler son temps de travail partiel sur le nombre de jours désiré (par exemple un 50% effectué chaque jour, une demi-journée).
  • Permettre l’horaire prolongé : l’employé-e peut effectuer son temps de travail en un nombre de jours réduit en prolongeant ses journées (par exemple un 70% effectué en trois jours).
  • Organiser la possibilité du Job Sharing : deux personnes se partagent un poste en effectuant chacune une partie du temps de travail (par exemple deux personnes effectuant 50% d’un temps plein).

Exemples :

Dans le cas du Job Sharing, deux personnes partagent volontairement le même poste de travail, en se répartissant les heures entre eux. Il ne s’agit pas d’une division des tâches pour un même poste (où une personne ferait l’administratif et une autre la gestion par exemple), mais bien d’un partage intégral des tâches. L’aménagement peut prendre plusieurs formes : la première personne travaille du lundi au mercredi et la seconde du mercredi au vendredi ; l’une le matin et l’autre l’après-midi ; chacune une semaine sur deux… Les partenaires assurent le relais des informations entre eux en prévoyant des heures de travail en commun.
Parmi les avantages au Job Sharing, on trouve notamment 1  :

  • Un accroissement de la qualité du travail dû à la stimulation réciproque créée par les deux partenaires, ainsi que l’utilisation d’une plus grande palette de compétences.
  • Des nouvelles occasions d’apprentissage et de formation du fait du partage des expériences.
  • La possibilité d’accéder à des postes nécessitant un temps plein pour des personnes disponibles à temps partiel (comme les postes à haute responsabilité qui nécessitent une présence à 100% dans l’institution).

Le Job Sharing présente cependant de nombreux défis à relever et limites :

  • Il dépend énormément d’une relation de confiance, de flexibilité et de travail d’équipe efficace.
  • Il est dépendant d’une communication très organisée et efficace.
  • Il rend plus difficile d’avoir une vision stratégique claire et unifiée.
  • Il peut accroître les problèmes d’entente entre les personnes et la coordination du travail.
  • Il est vulnérable aux préférences personnelles en ce qui concerne les relations entre équipe et manager (certaines personnes ne s’adressant qu’à une des deux personnes du management partageant le même poste par exemple…).

Comprendre :

Bien que les aménagements de temps de travail puissent à première vue sembler être une charge supplémentaire pour l’institution, leur mise en place correspond en réalité à un accroissement de la qualité générale du travail et de la culture d’entreprise. En donnant aux personnes une certaine autonomie dans l’organisation de leur travail, l’institution contribue à leur permettre de gérer aussi bien leurs obligations professionnelles que leur santé et celle de leur famille. Cela ne signifie pas que toute mesure soit automatiquement positive en termes de résultats : la mise en place de celles-ci doit bien entendu faire l’objet d’une planification appropriée et d’évaluations régulières. De façon plus générale, les femmes sont souvent les premières bénéficiaires de ces arrangements, qui contribuent à assurer leur présence dans les différents domaines et ainsi favoriser la relève féminine.


1. https://www.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/406045/JobShareGuide260115FVnoDNs.pdf  

Contact
HES⁠-⁠SO Rectorat
Route de Moutier 14
2800 - Delémont
T +41 58 900 00 00 - F +41 58 900 00 01
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok