Ingénieuse.chLa technique, un défi au féminin

Professeure de maths à la HES

Notre ambassadrice Gwendoline a posé quelques questions à Mme Séverine Guenot (SG), enseignante en mathématiques et répondante égalité à la HE-Arc pour le domaine de l’Ingénierie, sur sa vision de son métier.

Madame Guenot, qu'est-ce qui vous a donné envie de vous tourner vers une carrière dans une HES ?

SG : L’enseignement est un métier qui m’a toujours attirée. Pourquoi dans une HES ? Ma première opportunité de travail, alors que j’étais encore à l’université, a été d’effectuer un remplacement dans une classe de maturité professionnelle technique. J’ai ensuite pu assurer l’enseignement des mathématiques à la nouvelle formation qui était la maturité professionnelle technique intégrée sur 3 ans. Finalement, les portes d’une HES se sont ouvertes à moi. J’ai bien entendu bondi sur cette belle occasion ! La technique est venue à moi pour mon plus grand bonheur !

Pourquoi avez-vous choisi les mathématiques ?

SG : Depuis toute petite, j’ai toujours aimé les maths… et j’avais une certaine facilité. Très vite ce fut ma branche de prédilection, celle que j’ai souhaité enseigner !

Former les ingénieurs de demain, un défi constant ?

SG : C’est un défi, mais également une belle expérience. Je ne suis pas ingénieure de métier mais je prends à cœur de me renseigner sur les technologies et applications afin d’apporter des exemples et des exercices concrets dans mes cours.

Comment vivez-vous le peu de collègues féminins que vous avez ?

SG : Cela ne me pose aucun problème. Je m’entends très bien avec mes collègues masculins. Bien sûr, avoir une plus grande mixité au sein de nos collaborateurs serait indubitablement un plus. Cela permettrait d’amener d’autres points de vue, d’autres perceptions, d’autres regards. J’ai souvent constaté que les femmes et les hommes avaient des approches et un regard différents sur les situations et les problématiques. Le fait d’avoir plus d’équilibre et de diversité au sein d’une équipe permet de mobiliser les ressources différemment, généralement avec un résultat et une dynamique très positifs.

Et le peu d'élèves féminins ?

SG : C’est regrettable ! Il est important que les filles aient accès aux formations techniques ! Aujourd’hui, les métiers techniques souffrent encore et toujours d’une image connotée auprès du public. J’espère que les actions en termes d’égalité des chances permettront de plus en plus de toucher le public féminin et, du coup, d’augmenter les effectifs ! Il est important et primordial que la société réalise que les filles ont les mêmes chances que les garçons de pouvoir réussir un métier et à devenir ingénieure !

Est-ce difficile de conjuguer vie professionnelle et vie de famille ?

SG : Cela demande une certaine organisation, des structures adéquates, de la flexibilité et de l’empathie vis à vis de soi-même. Ce n’est pas simple de pouvoir réaliser les choses toujours de manière la plus optimale ! C’est très prenant que d’être à fond sur les deux fronts, mais quel défi passionnant ! Le métier d’enseignante est un métier qui demande beaucoup de travail de préparation mais qui offre la liberté de pouvoir en réaliser une partie à domicile. A titre personnel, cette liberté d’organisation me facilite la vie. Mais nous vivons dans une société qui n’offre pas suffisamment de solutions et de structures adéquates pour permettre aux parents de trouver aisément un équilibre entre vie professionnelle et vie de famille.  

Quel conseil donneriez-vous à quelqu'un qui hésite à se lancer dans le domaine de l'ingénierie ?

SG : De se frotter à la pratique. D’aller à la rencontre d’étudiant-e-s et de professionnel-le-s pour échanger et confronter son ressenti, ses impressions, ses doutes avec celles et ceux qui ont franchi le cap. Il ne faut pas se contenter des informations qui viennent à nous, mais il faut aller creuser, chercher plus loin et pourquoi ne pas expérimenter un stage pour se faire sa propre idée. Le métier d’ingénieur-e est un métier intéressant et varié, mais également difficile. C’est ce qui en fait toute sa richesse!

Contact