FR DE EN

Pratiquer un instrument pour vieillir en bonne santé

On n'est jamais trop vieux pour apprendre. Une recherche germano-suisse soutenue par le FNS et son équivalent allemand, dirigée pour la partie suisse par Clara James, professeure à la Haute école de santé Genève, va étudier les bénéfices de la pratique intensive du piano chez des personnes âgées, novices en musique. Objectif: combattre le déclin cognitif lié à l'âge, obstacle majeur au vieillissement en bonne santé.

> Lire l'interview intégral et passionnant de Clara James

De nombreuses personnes âgées renoncent à s’engager dans l'apprentissage de nouvelles compétences en raison de croyances incrustées qui prétendent que le vieillissement est caractérisé exclusivement par le déclin.

L'étude «Train the Brain with Music : Brain Plasticity and cognitive benefits induced by musical practice in elderly people in Germany and Switzerland» dirigée par Clara James propose d’examiner les avantages d’une musicothérapie innovante sur des aptitudes habituellement vouées à décliner lors d’un vieillissement normal: la mémoire de travail, les fonctions exécutives, l'écoute dans une ambiance bruyante, la motricité fine, le bien-être, ainsi que sur la structure et le fonctionnement du cerveau.

Afin d’atteindre toutes les couches de la société, les équipes de recherche vont recruter, en Allemagne et en Suisse, des participants à de multiples endroits. Des styles de musique différents (classique, jazz, populaire) seront incorporés afin d’attirer un large public.

Une année de piano

L’étude consiste en un entraînement intensif de piano dispensé par des professionnels à des personnes retraitées durant 12 mois. Les cours seront donnés en groupe, ce qui favorise l’échange social et le sentiment d’appartenance. Les données comportementales, de bien-être et d'imagerie cérébrale seront comparées à celles de groupes témoins appariés, mais qui ne bénéficieront que d'une initiation musicale théorique.

Une mise en évidence d'effets positifs spécifiques sur le déclin lié à l'âge suite à un entrainement musical peut apporter une contribution importante à la santé mentale, ainsi qu'à la qualité de vie des personnes âgées et prolonger l’autonomie. Des résultats parlants pourraient soutenir une mise en place systématique de dispositifs d’entraînement musical dans des centres pour aînés et des EMS.

Publié le 11.01.2018
Contact
HES-SO Rectorat
Route de Moutier 14
2800 - Delémont
T +41 58 900 00 00 - F +41 58 900 00 01