Ingénieuse.chLa technique, un défi au féminin

Filles et garçons – ce sujet vous concerne ! La cybersécurité, un défi pour tous

Les des abus du cyberespace à des fins criminelles ou d’espionnage sont de plus en plus nombreux. L'utilisation frauduleuse des technologies numériques est un sujet qui nous concerne désormais tous - notre ambassadrice Laeticia, étudiante en TIC nous donne quelques explication.

Les attaques se font par l’intermédiaire des réseaux numériques en ciblant diverses infrastructures, telles que des systèmes d’alimentation électrique ou de télécommunication, capables de déstabiliser un état comme la Suisse. Pour arrêter ces dangers issus de l’espace virtuel, notre pays a instauré une stratégie nationale de protection.

Alors qu’est-ce que la cybersécurité exactement ?

La cybersécurité désigne l'ensemble des lois, politiques, outils, dispositifs, concepts et mécanismes de sécurité, méthodes de gestion des risques, actions, formations, bonnes pratiques et technologies qui peuvent être utilisés pour protéger les personnes et les actifs informatiques matériels et immatériels (connectés directement ou indirectement à un réseau) des états et des organisations.

En abordant ce sujet, je me suis essentiellement intéressée à ce que fait la Suisse en matière de cybersécurité. Elle collabore directement avec les infrastructures de grande importance afin de réduire les risques liés à l’espace virtuel auxquels elles sont exposées quotidiennement. C’est en 2012 que le Conseil fédéral accepte la SNPC (Stratégie nationale de protection de la Suisse contre les cyberrisques). Un organisme de coordination et de concrétisation a été créé. Par cette stratégie, le Conseil fédéral travaille étroitement avec des autorités, les milieux économiques et les utilisateurs d’infrastructures critiques. Cette stratégie vise une détection rapide des menaces, un renforcement de la capacité de résistance des infrastructures et la réduction des cyberrisques. Les mesures mise en place pour contrer ces attaques sont la prévention, la réaction et la continuité.

Selon un article paru récemment dans le journal ICT, il y a environ 50% de croissance annuelle en manière d’offres d’emplois pour les experts ITI en cybersécurité. A en croire ce pourcentage, on pourrait penser qu’il y a de quoi avoir peur en ce qui concerne la sécurité dans notre pays. L’engouement autour de cette problématique  pourrait permettre à certains ingénieurs de discuter de leur salaire et faire grimper les enchères. Cette explosion de demandes des professionnels en sécurité est due au fait que les attaques informatiques peuvent créer des dégâts terribles. Plus personne n’est à l’abri d’une cyberattaque, pas même les grandes entreprises. Par ailleurs, récemment, l’entreprise Swisscom en a fait les frais en perdant plus de 80000 données de ses clients. Il est donc de la responsabilité de cette entreprise de trouver des solutions afin d’éviter que ce genre de problème se reproduise.

Pourquoi a-t-on tant besoin de spécialistes dans ce domaine ? Cela est probablement dû au fait que la cybersécurité est considérée par la confédération comme une responsabilité individuelle. Quelques recommandations données par Steve Mayer qui peuvent aider certains à se protéger. Il s’agit de :

  • Gardez vos systèmes à jour et n’installez que des applications dont vous avez besoin et de source sûre.
  • Utilisez des mots de passe longs et à usage unique. Si possible, activez l’authentification forte.
  • Avisez votre entourage lorsque vous vous faites hacker.
  • Utilisez en tout temps un bon antivirus, firewall et backup.
  • Prenez une seconde pour réfléchir avant d’ouvrir un fichier ou cliquer sur un lien. En cas de doute, demandez.
  • Gardez le contrôle de vos données : cryptez les informations sensibles, limitez la publication d’informations personnelles et ne diffusez des informations qu’aux personnes pertinentes.

La pénurie d’informaticiens spécialistes en cybersécurité est si grande que les entreprises vont jusqu’à recruter des étudiants avant même qu’ils soient diplômés selon les propos d’un enseignant de la Haute Ecole d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud. Tout ceci peut donner des idées aux futur(e)s ingénieur(e)s. Cela vous interpelle également ? N’hésitez pas de vous y intéresser de plus près !


Source :

https://www.isb.admin.ch/isb/fr/home/themen/cyber_risiken_ncs.html, le temps.ch (cybersécurité), rts.ch (sciences-Tech article publié en décembre 2017), bilan.ch (recommandations en cybersécurité, octobre 2017)

 

Contact