FR DE EN

Ecoféminisme: femmes, nature et politique

Jeudi 14 mars de 17h15 à 18h00
Haute école de travail social et de la santé (EESP)
Lausanne

Dans le cadre de la semaine de la durabilité, la Haute école de travail social et de la santé, vous propose une conférence publique “Ecoféminisme: femmes, nature et politique” par Catherine Larrère, philosophe et professeure émérite à l’Université I-Panthéon-Sorbonne.

« Pourquoi sont-ce habituellement des femmes et non des hommes qui s’engagent plus volontiers bénévolement dans les mouvements environnementaux ? »

En attirant, de façon un peu provocatrice, l’attention sur la dimension genrée des mouvements environnementaux, Ariel Salleh, une des pionnières de l’écoféminisme américain faisait ressortir la dimension politique de l’écoféminisme. Apparu dans les années 1970-1980, l’écoféminisme ne se contente pas d’interroger les rapports entre la domination des hommes sur les femmes et la nature, il tend à renouveler les formes de mobilisation politique autour de la défense des milieux de vie. Ce sont quelques-uns des différents aspects des luttes écoféministes à travers le monde que nous comptons évoquer.

La conférence est organisée par REESPIRE, association écologique au sein de l’EESP, en partenariat avec le Réseau de compétences Genre et travail social (GeTS). 

Publié le 11.03.2019
Contact
HES-SO Rectorat
Route de Moutier 14
2800 - Delémont
T +41 58 900 00 00 - F +41 58 900 00 01
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour améliorer votre expérience utilisateur et réaliser des statistiques de visites.
Lire les mentions légales ok