Ingénieuse.chLa technique, un défi au féminin

Audrey Liebot

Etudiante en Master Théâtre à la Manufacture

Votre activité professionnelle en quelques mots :

Pour moi la mise en scène est un assemblage, de choses disparates, inconnues, incohérentes ou contradictoires, pour créer des points de contacts électriques, ambivalents, parfois doux, parfois violents. C'est une forme de relecture. Donc je lis, je cherche, j'écoute, je note, je découpe, je coupe, je colle, j'assemble. D'un côté une projection solitaire, de l'autre un travail collectif, l'élaboration incessante d'un mode de travail qui corresponde à l'objet que je cherche à créer.

Qu'est-ce que l’égalité des chances représente pour vous ?

Egalité des chances rime pour moi avec égalité des droits. L'accès aux mêmes droits pour chacun, et pour tous. C'est un impératif. L'école, la formation, l'apprentissage sont les lieux où il s'incarne.

Un film, un livre en rapport avec l’égalité des chances à recommander ?

        Une personne : l'astrophysicienne américaine Vera Rubin (1928/2016) qui a validé l'hypothèse de l'existence de la matière noire.

Une bonne/une mauvaise expérience personnelle ?

Les blocages sociaux, les préjugés, le racisme quotidien. Une mauvaise expérience est ce qui vous détermine, dans tous les cas, au-delà de vous, de qui vous êtes. A quoi on vous assigne, explicitement ou implicitement, de fait. Cette assignation est une injustice. Mais vivre cette expérience est déjà une confrontation. Et la bonne nouvelle c'est que, même fatiguée, j'y résiste ! Le théâtre est pour moi le lieu de la non-assignation. 

Enfant, quel était votre métier de rêve (et pourquoi avoir changé d’avis) ?

Le métier dont je rêvais enfant : être écrivain. Je notais pas mal de titres de bouquins que j'allais écrire, je tenais une liste. J'aime toujours autant les titres, ça paraît rien du tout mais ils déterminent très fortement mon attirance pour un texte, une pièce, un film. J'en pique aujourd'hui à d'autres !

Contact