Rétrocéder la taxe CO2 à un fonds climat

Grâce à une rétrocession de la taxe carbone prélevée sur les huiles minérales, l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) a bénéficié de fonds permettant de financer des mesures en faveur du climat.

La taxe sur le CO2 est l’un des principaux instruments dont dispose la Suisse pour réaliser ses objectifs en matière de protection du climat. Il s’agit d’une taxe incitative prélevée depuis le 1er janvier 2008 sur les combustibles fossiles tels que le mazout et le gaz naturel. Ces combustibles sont ainsi renchéris, encourageant une consommation parcimonieuse et un recours accru aux agents énergétiques générant peu ou pas du tout de CO2 (Office fédéral de l'environnement). Chaque année, environ deux tiers des recettes de la taxe sont redistribués à la population (via les assurances) et aux entreprises, dont les hautes écoles font partie.
L’EPFL a demandé que ce fonds, non affecté jusqu’alors, soit mis à disposition de mesures en faveur du climat et de la durabilité, comme par exemple des investissements dans la mobilité.

Contact à l'EPFL pour conseils sur la démarche: Aurore Nembrini