Conférences pour un monde en jachère

Travail social Monday 14 June 2021

Trois interventions pour tenter de définir des points de contacts entre les disciplines santé/social ; ingénierie/architecture ; éthique ouvrant peut-être des brèches vers des mondes dégagés d’un avenir enfermé dans son seul présent inquiet.

Invité de la première série de conférences, Frédéric Keck, anthropologue, dirige le Laboratoire d’anthropologie sociale (Collège de France, CNRS, EHESS, Paris).

Sous trois abords différents, cette série de conférences permettra de rouvrir le dernier ouvrage de Frédéric Keck, Les Sentinelles des pandémies. Chasseurs de virus et observateurs d’oiseaux aux frontières de la Chine (Zones Sensibles). Il y invite à une réflexion sur le caractère cyclique des pandémies dont la nature catastrophique suscite une mobilisation mondiale pour affronter leurs conséquences sanitaires, morales, géopolitiques et économiques. Par les méthodes de l’anthropologie sociale, il décrit la manière dont les techniques de préparation en vue d’une pandémie transforment les relations entre humains et non-humains dans le temps long de l’anthropocène.

Lundi 14 juin 2021

10h-12h Ethnographie : « Hong Kong, sentinelle des pandémies, une situation post-coloniale »
17h-19h Ethnologie : « Le développement des biotechnologies en Chine, une puissance émergente »

Vendredi 18 juin 2021

14h-16h Anthropologie : « Pouvoir pastoral et pouvoir cynégétique, du débat Lévi-Strauss/ Ricœur en 1963 à la Covid-19 »

Pour assister aux conférences :

- A distance sur Zoom : epfl.zoom.us/j/89585634556
- En présentiel sur inscription. Les places in situ étant limitées, une inscription est obligatoire pour chacune des conférences.

Ressources Urbaines, Sentier des Saules 3 (1er étage salle publique) – 1205 Genève

Fonds Ricœur, 83 Boulevard Arago (Amphithéâtre) – 75014 Paris

« Les conférences pour un monde en jachère », organisées par trois institutions académiques (HETS-HES-SO Genève, EDAR EPFL – Lausanne, Fonds Ricœur – Paris), offrent l’opportunité à une conférencière ou un conférencier de confronter ses réflexions à un public diversifié (santé/social ; ingénierie/architecture ; éthique). Elle/il disposera pour cela de trois interventions pour tenter de définir des points de contacts entre ces disciplines voisines, ouvrant peut-être des brèches vers des mondes dégagés d’un avenir enfermé dans son seul présent inquiet. Des mondes en jachère où nos manières de prêter attention à la tâche de vivre en commun pourraient se questionner en cherchant à redéfinir nos modes de vie, leurs priorités, leurs hiérarchies, et leurs solidarités. Evénement organisé à l’initiative de :

Olivier Abel, Fonds Ricœur, Institut protestant de théologie – Paris

Marc Breviglieri, Centre de recherches sociales (CERES) / Haute école de travail social de Genève (HETS, HES-SO – Genève) / CRESSON-Laboratoire AAU

Luca Pattaroni, Laboratoire de sociologie urbaine (LASUR) / Programme doctoral Architecture et sciences de la ville (EDAR EPFL – Lausanne)

Les conférences paraitront dans la collection « Le geste social » des Editions ies de la Haute école de travail social de Genève.

14.06 - 18.06

Genève / Paris