6e journée latine du soin psychique

Santé Friday 24 September 2021

Nous avons le plaisir de vous inviter à la 6e journée latine du soin psychique organisée en partenariat avec l'Association Romande des Institutions Psychiatriques (ARIP).

Quels liens dans la contrainte ?

L’histoire et le présent de la psychiatrie semblent être traversés par une tension inévitable entre la vocation émancipatoire du sujet et sa mission de contrôle social, entre ce que la psychiatrie revendique pour elle-même et ce qu’on lui délègue socialement.

Aujourd’hui, en plein XXIe siècle qui érige la liberté individuelle et le droit de disposer de soi-même comme valeur première de la société, l’ambivalence face à cette double contrainte sociale de contrôler et d’émanciper est encore plus d’actualité.

Le soin psychique se nourrit de l’idéal de l’autonomie, de la liberté de choix ou encore de la décision partagée, quitte à devoir être confrontée parfois dans le quotidien clinique à la limite de cet idéal, d’une personne active et désirant œuvrer à son autonomie. D’un autre côté, souvent pour des raisons contextuelles et institutionnelles, le soin psychique doit aussi intégrer et donner un sens à la contrainte sous ses différents aspects visibles et invisibles. Il s’agit alors pour les soignant.e.s d’expliciter et de soutenir, dans la mesure du possible, la dimension soignante de tout acte de contrainte auquel ils et elles participent bon gré, mal gré.

Il n’est peut-être pas question de trancher de manière normative si la contrainte peut ou pas du tout revêtir une dimension soignante. Il s’agit, cependant pour les soignant.e.s de trouver comment, dans ce cadre normatif et contemporain prônant la liberté de disposer de soi-même, articuler cette double finalité du soin : accompagner à la réalisation de soi et protéger, quitte à obliger ? La contrainte, presque toujours vécue comme négative sur le plan éthique est souvent douloureuse à vivre pour celles et ceux qui la vivent où qui l’agissent. A quelles conditions peut-elle ainsi intégrer une dimension soignante ?

Il s’agira entre autres d’esquisser la question du lien thérapeutique, de sonder les motivations à l’origine de ces options cliniques et de définir la question de l’intentionnalité du geste. Ce sont ces différents thèmes qui seront abordés, déclinés et débattus dans cette journée.

Les inscriptions en ligne ouvriront autour de la mi-juillet 2021.

Fr 24.09

Hôpital Belle-Idée, Genève