FR DE EN

Vision de la période 2007-2020

Médecine personnalisée

L’objectif principal est de profiler la HES-SO comme un acteur majeur dans les domaines du diagnostic et de la toxicologie. Pour cela, le programme veut développer une expertise pointue et reconnue dans le domaine du diagnostic et de la toxicologie «précoces» par le développement d’outils diagnostiques et toxicologiques permettant l’accélération de la prise de décision.

Le programme positionnera ainsi la HES-SO au centre de la tendance actuelle vers une médecine plus personnalisée et intervenant à un stade plus précoce pour améliorer l’efficacité des soins (Gubala 2012, Mak 2016, Reddy 2016).

Les deux axes du diagnostic proche du patient et de la toxicologie sont préservés grâce aux synergies entre les deux domaines en termes de technologies utilisées et de relations avec la santé.

Outils spécifiques

Les «outils diagnostiques» développés pourront non seulement être des outils d’aide au diagnostic, mais aussi les outils pour le pronostic et pour le suivi. L’analyse toxicologique quant à elle s’insère dans le cadre du «Early Safety» pour les nouveaux médicaments et l’évaluation de la toxicité potentielle de composés chimiques déjà présents dans notre environnement ou de nouvelles molécules avant leur mise sur le marché.

Nouvelles directions pour le programme Diagnostic Biochips

Par rapport au premier programme, le nouveau programme pose son focus de manière plus ciblée sur l’application, c’est-à-dire l’accélération de la prise de décision diagnostique ou toxicologique. Le premier programme était plus centré sur la technologie: créer des systèmes miniaturisés. Ces deux éléments sont évidemment indissociables comme le sont les deux programmes: les outils développés serviront à positionner la HES-SO sur le sujet du diagnostic et de la toxicologie précoces.

Le programme tient en compte les remarques formulées en s’ouvrant plus sur le plan technologique : la miniaturisation est un des moyens de développer des outils d’aide à la décision accélérée, mais ce n’est pas le seul. En particulier, les nouvelles possibilités offertes par les outils d’analyse intelligente de données sont très prometteurs pour permettre de détecter des problèmes de santé à un stade beaucoup plus précoce.

Trois directions principales

  • Le diagnostic au chevet du patient avec le développement d’instruments portables, voire implantables (Gubala 2012, Nichols 2013, Mak 2016). La miniaturisation à des degrés divers est au centre de cette direction. La possibilité de pouvoir mesurer sur place accélère la prise de décision, car il n’est plus nécessaire d’envoyer les échantillons dans un laboratoire central.

  • Les systèmes d’analyse autonomes. Le développement de mini-laboratoires automatisés permettra d’effectuer des analyses plus fréquentes. Cette régularité permettra d’intervenir plus tôt en cas de problème. Cette approche est particulièrement intéressante pour la toxicologie.

  • L’analyse de données complexes à des fins diagnostiques et toxicologiques (Raghupathi 2014). On envisage l’analyse de données cliniques complexes par exemple issues de l’imagerie, des dossiers patients. En effet, les technologies modernes fournissent une quantité gigantesque de données qui peuvent être mises à profit pour détecter très tôt un problème de santé ou des propriétés toxiques de substance grâce à des algorithmes performants d’analyse intelligente. Un accent important sera mis sur l’efficacité des systèmes proposés, afin d’avoir des analyses les plus rapides possibles.

Le programme gardera le concept de démonstrateur comme un moyen de garantir que les technologies développées répondent à un besoin réel. Des démonstrateurs basés principalement sur l’analyse de données seront possibles, les nouveaux logiciels ou algorithmes devront cependant servir à résoudre un problème réel, concret et « non-trivial » dans le domaine du diagnostic ou de la toxicologie.

Réseau de compétences

En outre, le focus sur l’interdisciplinarité sera préservé. Il s’agit de mettre en avant la capacité des groupes de recherche de la HES-SO à travailler en réseau. Notamment pour les projets très orientés analyse de données, le projet devra inclure les compétences nécessaires dans les autres domaines (électronique, radiologie, sciences de la vie, …).

Kontakt
HES-SO Rektorat
Route de Moutier 14
2800 - Delémont
T +41 58 900 00 00 - F +41 58 900 00 01