Revue REISO : La précarité, une responsabilité individuelle ? | HES⁠-⁠SO Fachhochschule Westschweiz
FR DE EN

Revue REISO : La précarité, une responsabilité individuelle ?

Jean-Pierre Tabin, professeur à la Haute école de travail social et de la santé | EESP | Lausanne, revient dans la revue REISO sur la polémique rendant une mère responsable de sa précarité. Cette logique a des racines profondes qui perdurent aujourd’hui. Y compris en Suisse.

Dans une récente émission TV, une commentatrice a tenu le discours suivant: « Je ne connais pas le parcours de vie de cette dame, qu’est-ce qu’elle a fait pour se retrouver au Smic [le salaire minimum en France] ? Est-ce qu’elle a bien travaillé à l’école ? Est-ce qu’elle a suivi des études ? Et puis si on est au Smic, il ne faut peut-être pas divorcer dans ces cas-là… »

RESPONSABILITÉ INDIVIDUELLE ? Son message peut donc se résumer ainsi: pour éviter la pauvreté, travaillez bien à l’école, faites des études et ne brisez pas votre union conjugale.

L’hypothèse derrière ce raisonnement, qui réserve le droit de divorcer aux classes moyennes et supérieures, est que la situation économique s’explique par le comportement. Rien de neuf. On trouve depuis belle lurette pléthore de documents publics ou privés stigmatisant le manque d’assiduité au travail et le comportement matrimonial des pauvres."

> Lire la suite de l'article sur le site de la revue REISO

Publié le 04.02.2020
Kontakt
HES⁠-⁠SO Rektorat
Route de Moutier 14
2800 - Delémont
T +41 58 900 00 00 - F +41 58 900 00 01
Indem Sie die Website weiterhin nutzen, stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu, um die Nutzererfahrung zu verbessern und Besucherstatistiken zur Verfügung zu stellen.
Rechtliche Hinweise lesen ok