LLAM : Un module de communication sans fil à destination du secteur audio professionnel

Ingénierie et Architecture Vaud Projets de recherche appliquée et développement

La startup Tyxit collabore avec des chercheur-es de la Haute École d’Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud - HEIG-VD pour développer un module de communication permettant le streaming multicanal à faible latence pour le secteur audio professionnel. Leur innovation a l'ambition d'être moins coûteuse que ce qui existe actuellement sur le marché.

Lors d'un événement live, l'installation d'une scène prend du temps. Une bonne partie de ce dernier est consacrée au déroulement des bobines de câble et aux précautions pour que les musicien-nes ne s'y prennent pas les pieds. Réalisé par des professionnel-les, ce travail est d'autant plus coûteux que les câbles ont une durée de vie courte et qu'ils doivent être régulièrement remplacés. Cette problématique est particulièrement aigüe pour des événements éphémères. A l'ère de l'expansion des technologies sans fil, le milieu de la musique souhaite se mettre à la page. Les solutions actuellement disponibles sur le marché sont soit bon marché, mais de faible qualité et non-prévues pour l'audio, soit d'excellente qualité, mais trop chères. De plus, elles ne parviennent à supprimer qu'une partie des câbles présents sur scène.

C'est dans ce contexte que la startup vaudoise Tyxit a vu le jour. Active dans le développement de technologies audio sans fil, elle se démarque notamment par des systèmes multi-émetteurs/multi-récepteurs avec mixage audio intégré à très faible latence. Cette dernière représente le temps nécessaire pour que des données effectuent l'aller-retour entre un émetteur et un destinataire, un point particulièrement crucial pour les concerts live. Dans un premier temps, Tyxit a développé un produit à destination des groupes de musique amateurs et semi-professionnels. Il supprime tous les câbles sur une petite scène de concert et offre une simplicité d'installation à toute épreuve. Mis en prévente sur une plateforme de financement participatif en juin 2020, il a rapidement trouvé des client-es, malgré la situation critique du milieu culturel en pleine pandémie.

Forte de cette réussite, la startup a souhaité se diversifier en développant une solution à destination des acteur-trices du monde audio professionnel, qui comprennent autant les musicien-nes que les organisateur-trices de concerts. Elle collabore pour cela avec une équipe de la HEIG-VD spécialisée dans le traitement du signal audio et de la communication sans fil dans le cadre d'un projet baptisé LLAM - Low Latency Audio Module. L'objectif consiste à développer un module électronique facilement intégrable dans le produit de Tyxit, qui permettra de répondre aux exigences de qualité des professionnel-les, notamment en termes de nombre de canaux audio, de latence, de qualité et de coût.

Développer un tel système a représenté un défi pour les ingénieur-es, car il nécessite de nombreux réglages et essais, notamment pour diminuer le temps de latence. Pour tester et valider leurs développements, les chercheur-es ont placé les appareils sur un train électrique. Ce dispositif peu onéreux et facilement disponible leur a permis d'analyser l'évolution des caractéristiques de transmission en fonction de la distance.

Le démonstrateur issu du projet LLAM, actuellement fonctionnel, nécessite encore plusieurs étapes de développement du côté de Tyxit avant sa mise sur le marché. Mais, en cette période particulièrement critique pour la startup, affectée lors de son lancement par la crise sanitaire, la collaboration avec la HEIG-VD aura permis de gagner un temps et des ressources précieuses. Quant aux chercheur-es, ils et elles racontent avoir besoin de se confronter au terrain pour nourrir leurs compétences et leur expérience. Certains savoirs acquis durant leur travail sur le module Tyxit pourront leur servir au développement de systèmes similaires pour d'autres secteurs nécessitant des technologies sans fil.

Un appel à projets destiné aux entreprises impactées par la crise sanitaire

Le projet décrit ci-dessus fait partie d'un appel à projets extraordinaire intitulé "Après Covid-19". Il a été lancé en juillet 2020 par le Conseil de domaine Ingénierie et Architecture de la HES-SO. Ces fonds sont destinés aux professeur-es proches des sociétés de services et d'entreprises suisses impactées par la crise sanitaire. Les hautes écoles concernées par cet appel à projets sont :

  • HE-Arc Ingénierie ;
  • Haute école d'ingénierie et d'architecture de Fribourg - HEIA-FR ;
  • Haute école du paysage, d'ingénierie et d'architecture de Genève (HEPIA) ;
  • HES-SO Valais/Wallis - Haute Ecole d'Ingénierie - HEI ;
  • Haute Ecole d'Ingénierie et de Gestion du Canton de Vaud - HEIG-VD ;
  • CHANGINS - Haute école de viticulture et œnologie.