Âgisme et décisions de fin de vie | HES⁠-⁠SO Fachhochschule Westschweiz
FR DE EN

Âgisme et décisions de fin de vie

Ce projet vise à investiguer l’âgisme (stéréotypes, préjugés et discriminations vis-à-vis des personnes âgées), les souhaits et décisions de fin de vie ainsi que les liens éventuellement existant entre âgisme et décisions de fin de vie.

Le projet pose des questions telles que : les personnes âgées perçoivent-elles l’âgisme et/ou font-elles l’objet d’attitudes discriminatoires ? Quels sont leurs souhaits pour leur fin de vie ? Ont-elles pris des dispositions ? Dans quelle mesure l’âgisme influe-t-il sur leurs décisions de fin de vie ?

Des réponses ont pu être trouvées par le biais d’entretiens de groupes (3 groupes, dont 12 intervenant-e-s et 5 personnes âgées), d’entretiens individuels (15 entretiens avec des personnes âgées, dont 3 avec des couples) ainsi que d’un questionnaire auto-administré (100 personnes âgées).

Les résultats montrent que des formes d’âgisme sont perçues et vécues par les participant-e-s à l’étude, le plus souvent sous des formes implicites. Ils/elles en font l’expérience aussi bien au niveau de la société, qu’au sein de la famille ou encore de la population âgée elle-même. L’âgisme ne semble pas influer de manière directe sur les décisions de fin de vie ; toutefois, il peut jouer un rôle sur celles-ci de manière indirecte.

En effet, les décisions de fin de vie des personnes les plus vulnérables (en termes de bien-être) semblent être plus facilement influencées par l’âgisme. Finalement, les décisions de fin de vie représentent un grand défi pour les participant-e-s : les difficultés les plus souvent évoquées sont celles de se confronter très concrètement à la question de la mort, d’anticiper les diverses situations possibles et de déterminer ses préférences, en tenant compte d’une part d’impondérables. La plupart des personnes interviewées, tout en souhaitant que leurs proches soient présent-e-s et les accompagnent dans leur fin de vie, n’ont toutefois pas abordé ces questions avec eux/elles.

 

Auteur-e-s

Dolores Angela Castelli Dransart (HES-SO, HETS-FR)
Christian Maggiori (HES-SO, HETS-FR)
Daniel Burnier (HES-SO, HETS-FR)
Sabine Voélin (HES-SO, HETS-GE)
Sylvie Lapierre (Université du Québec à Trois Rivières).

 

Projet réalisé par la Haute école de travail social Fribourg (HETS-FR), membre de la HES⁠-⁠SO, avec le soutien financier de la HES⁠-⁠SO et la collaboration de l’Association fribourgeoise d’aide et de soins à domicile, l’Association Fribourgeoise des institutions pour Personnes âgées, l’Association Vaudoise d’Aide et de Soins à Domicile, l’Association de défense et de détente de tou-te-s les retraité-e-s et futur-e-s retraité-e-s (AVIVO GE), Caritas Genève, la Fédération fribourgeoise des retraités, Pro Senectute Vaud ainsi que le Gérontopôle Fribourg/Freiburg.

Contact

Dolores Angela Castelli Dransart

Christian Maggiori

Kontakt
HES⁠-⁠SO Rektorat
Route de Moutier 14
2800 - Delémont
T +41 58 900 00 00 - F +41 58 900 00 01
Indem Sie die Website weiterhin nutzen, stimmen Sie der Verwendung von Cookies zu, um die Nutzererfahrung zu verbessern und Besucherstatistiken zur Verfügung zu stellen.
Rechtliche Hinweise lesen ok