Rentrée académique 2022-2023

Actualité HES-SO Publié le 15.09.2022. Mis à jour le 20.09.2022.

Pour la rentrée 2022, la HES-SO développe son offre de formation avec comme objectif de doter ses 21’000 étudiantes et étudiants de compétences directement applicables dans un monde du travail en constante mutation. Durabilité, numérisation et sécurité de l’information sont des thématiques qui se développent dans les enseignements pour cette rentrée académique. Du côté des effectifs, la HES-SO constate une hausse des inscriptions en master.

Etudiant en train de ranger ses affaires dans une salle de classe

© HES-SO / Guillaume Perret

La durabilité au cœur des enseignements

La HES-SO déploie cette année le projet «Former pour transformer». Ce projet vise à mettre à disposition des enseignantes et enseignants un panel d’outils et de ressources pour ancrer les enjeux de la durabilité au cœur de leurs enseignements, et ce quelle que soit la filière de formation. La HES-SO implique aussi ses étudiantes et ses étudiants : elle soutient, au moyen d’appels à projets, les initiatives étudiantes visant à faire évoluer les enseignements vers une plus grande prise en compte de la durabilité.

Domaine Economie et Services : nouveautés à la HES-SO Genève et à l’EHL Hospitality Business School

Au sein du domaine Economie et Services, le Bachelor en Information documentaire fait peau neuve et devient le Bachelor en Information Science. Cette formation proposée à la HES-SO Genève prépare les professionnel·les à la gestion physique, numérique et stratégique de l’information dans les organisations privées ou publiques. Le plan d’études se décline en un socle commun et quatre axes : bibliothèques, archivistique, technologies de l’information, veille et gestion de l’information.

L’EHL Hospitality Business School propose, quant à elle, un Master in Hospitality Management. L’objectif est de préparer les futurs managers de l’industrie hôtelière à relever les défis de ce secteur en constante évolution et soumis à de fortes innovations.

Le domaine Ingénierie et Architecture adapte et étend ses formations

Dès la rentrée 2022, une spécialisation qui vise à développer les compétences en lien avec le domaine du biomédical sera proposée au sein du Bachelor en Microtechniques. Cette évolution répond à un besoin de l’industrie suisse qui s’est orientée ces dernières années vers le développement de dispositifs médicaux tels que les capteurs, instruments de diagnostics, implantologie, etc.

Dès cette rentrée, il sera possible de se former en Informatique et Système de Communication, sur tout le territoire de la HES-SO avec l’ouverture de cette filière bachelor à la Haute Ecole d’Ingénierie de la HES-SO Valais-Wallis. Cette formation prépare les ingénieur·es de demain à relever les défis en lien avec le numérique, la sécurité informatique ou encore la gestion des données. Ce bachelor est déjà proposé en Suisse romande par quatre hautes écoles du domaine.

Révision des formations du domaine Santé

Afin d’accompagner l’évolution des besoins sociétaux et adapter les formations aux réalités multiples des institutions de santé, les formations du domaine Santé ont été révisées en mettant davantage l’accent sur le développement de compétences transversales et l’interprofessionnalité. Cette révision concerne les bachelors en Ergothérapie, Nutrition et diététique, Physiothérapie, Sage-femme, Soins infirmiers, Technique en radiologie médicale ainsi que le bachelor et master en Ostéopathie. Dispensés au sein des sept hautes écoles du domaine Santé de la HES-SO, les plans d’études révisés entreront en vigueur progressivement à partir de la rentrée académique 2022.

Hausse des inscriptions en master

En termes d’effectif, le nombre d’étudiantes et étudiants nouvellement inscrit·es dans les 28 hautes écoles de la HES-SO s’annonce globalement stable. Avec ses 21'000 étudiantes et étudiants, la HES-SO reste ainsi la plus grande haute école spécialisée de Suisse.

Pour cette rentrée, la HES-SO note une hausse significative des inscriptions en masters dans la plupart des domaines. C’est le cas du domaine Ingénierie et Architecture dont les inscriptions en masters connaissent une croissance de 10% en moyenne. Le domaine Economie et Services enregistre, quant à lui, une hausse des effectifs de 12% en moyenne. Pour le domaine Santé, la croissance atteint 16% en moyenne. Enfin, le Master en Travail social connait une croissance soutenue des effectifs depuis 2019. Son plan d’études a été révisé et un programme rénové sera proposé dès la rentrée 2022 où la croissance des effectifs est de 17%. A l’heure où nos sociétés sont traversées par plusieurs crises profondes, cette formation permet aux étudiantes et étudiants d’approfondir la compréhension des questions sociales actuelles et d’acquérir une vision interdisciplinaire de leur champ d’action.