Record d’inscriptions en Soins infirmiers

Santé Publié le 13.07.2021. Mis à jour le 14.07.2021.

Les nouvelles admissions pour le Bachelor en Soins infirmiers HES-SO sont en hausse de plus de 20% pour l’année académique 2021-2022. Une augmentation exceptionnelle et réjouissante dans le contexte de pénurie de professionnel·les de la santé. Pour la première fois, les étudiant·es de première année en Soins infirmiers seront plus de 1000 à débuter leur cursus dans l’une des six hautes écoles de Santé de Suisse romande.

Infirmier administrant des soins à une enfant

© HESAV

Les chiffres, datés de mi-juin, sont encore provisoires et ne seront définitifs qu’à fin octobre 2021, lorsque les effectifs seront stabilisés, mais c’est d’ores et déjà une rentrée inédite qui s’annonce pour le domaine Santé de la HES-SO. Les nouvelles admissions en Bachelor en Soins infirmiers sont en hausse dans toutes les hautes écoles de santé, et ce malgré certaines préoccupations concernant l’impact de la pandémie sur la motivation des jeunes pour la profession infirmière.

Une profession au cœur de la lutte contre la pandémie

Plusieurs éléments ont certainement favorisé l’intérêt pour le Bachelor en Soins infirmiers. En premier lieu, la pandémie de COVID-19 a mis en lumière l’engagement exceptionnel des professionnel·les de la santé ainsi que leur rôle indispensable dans le système de santé, malgré leurs revendications pour de meilleures conditions de travail. Les étudiantes et étudiants en Soins infirmiers ont également participé activement à la lutte contre la pandémie. Dans plusieurs cantons, ils·elles ont apporté un renfort essentiel dans les hôpitaux afin de faire face à l’afflux de malades. Cet engagement remarquable des jeunes en formation a pu susciter des vocations parmi leurs camarades.

Ensuite, l’initiative populaire fédérale pour des soins infirmiers forts sur laquelle le peuple sera appelé à se prononcer probablement en novembre, et les débats qu’elle suscite, ont également montré une prise de conscience des milieux politiques en faveur de cette profession. Enfin, la HES-SO a repoussé de trois mois et demi (à fin mai) le délai d’inscription de ce bachelor afin d’offrir toutes les chances aux candidat·es en train de construire leur projet professionnel, dans un contexte encore très marqué par la pandémie.

Une formation basée sur les compétences pratiques

Le succès du Bachelor en Soins infirmiers souligne l’attachement des hautes écoles de santé de la HES-SO à garantir des formations de qualité, faisant la part belle à la pratique grâce à des périodes de formation sur le terrain professionnel. Les étudiantes et les étudiants bénéficient également d’une diversité de modes d’enseignement (temps plein, formation en emploi ou à temps partiel) qui tienne compte des différents parcours de vie. Le Bachelor en Soins infirmiers est une formation en constante évolution qui s’adapte aux développements et exigences de la profession. La HES-SO, avec plus de 3800 étudiantes et étudiants du domaine Santé, est la plus grande institution suisse de formation de spécialistes de la santé.