Career WomenVous êtes une femme, votre carrière nous intéresse!

Regard critique

Se couvrir d’un voile pour sortir dans l’espace public ; nous avons tendance à associer ce comportement à la femme musulmane. Dans cet ouvrage l’auteur commence à nous rappeler que le voile est d’abord un attribut de la femme chrétienne. Saint Paul serait pour beaucoup dans cet impératif religieux : (re)lisez par exemple la 1ere épitre de Saint Paul apôtre aux Corinthiens : « La femme doit, à cause des anges, avoir sur la tête un signe de sujétion », par exemple.
En Islam, l’histoire du voile est complexe ; l’auteur nous montre qu’il s’y est répandu comme signe de subordination de la femme, est devenu un enjeu symbolique de refus de la colonisation, puis sans doute une revendication d’indépendance culturelle par rapport à un Occident perçu comme hégémonique.
L’auteur a ainsi l’occasion de développer la thèse centrale de son livre à partir d’un paradoxe : en terre d’islam, selon la tradition, se couvrir d’un voile est un geste d’effacement, de modestie, requis quand une femme doit traverser un espace public. Ce n’est pas un ornement que l’on exhibe. En se promenant voilées à la vue de tous, les musulmanes d’Occident font donc l’inverse : elles s’affichent au regard des autres, et font d’elles des images de l’islam, au nom d’une religion qui rejette les images.
Au-delà de l’histoire du voile, cet ouvrage est une véritable histoire de l’image et du rapport à l’image dans des contextes très différents : l'ordre visuel de l'Occident, fondé sur la puissance du regard, l'ostentation et la transparence, et la culture islamique classique qui se méfiait du regard et avait pu mettre en place tout un système destiné à le canaliser - refus des images, discrétion vestimentaire, et voile.
Ayant eu l’occasion de voyager en pays musulman juste après la lecture de ce livre, j’ai été frappé par la pertinence de ces observations, en architecture par exemple : l’absence de fenêtres, remplacées par le moucharabieh étant sans doute l’exemple le plus emblématique.
Ce livre est passionnant à lire, accessible tout en étant richement pourvu de notes et références et doté de très belles illustrations.

Mathias Rossi, HEG Fribourg
Publié le 22.04.2015
Contact