Career WomenVous êtes une femme, votre carrière nous intéresse!

Portrait d'Elisabeth Garbar

Productrice et co-fondatrice de «Louise Production»

 Elisabeth Garbar    

L’enjeu majeur est de gagner la confiance des hommes en tant que femme.

Elisa Garbar est productrice de cinéma par passion. Fascinée par cet art depuis son plus jeune âge, elle choisit des études de cinéma à l’Université à Paris, où elle suit aussi des cours de dramaturgie.

À la fin des années 1980, elle s’inscrit à la prestigieuse École Louis Lumière pour acquérir le savoir-faire des techniciens caméra. Cette formation est un véritable tremplin pour Elisa, qui parvient à décrocher des contrats sur des productions à gros budget. Plus tard, elle devient Cheffe Opératrice sur des films documentaires.

En France, il est difficile d’entrer dans le monde du cinéma, car c’est un cercle familial. D’ailleurs, le cinéma est une industrie qui cantonne les gens à leur savoir-faire, leur métier, leur rôle. Sans compter que c’est un milieu très masculin, où la femme doit faire ses preuves au quotidien pour s’imposer. Elle y fait la connaissance d’un monteur suisse-allemand, qu’elle épouse par la suite et avec lequel elle fonde sa petite tribu.

« Travailler dans le monde du cinéma implique beaucoup de voyages, ce qui rend difficile la coexistence de la famille avec la profession. » déplore-t-elle. À ce stade de sa vie, elle prend la décision de s’établir dans un lieu à la fois propice à l’épanouissement de ses enfants et lui permettant de poursuivre sa carrière. Lorsque son fils a un an, le couple quitte Paris, s’établit en Suisse, pays natal de son époux, pour un nouveau départ. Puis, elle monte sa boîte, Louise Production Sàrl, avec son associé, Heinz Dill, et réduit son taux d’activité pour pouvoir assurer une présence auprès de ses enfants, durant les deux-trois premières années.

Être son propre patron est un atout pour allier vie familiale et vie professionnelle

La journée de la productrice commence tôt et se termine tard. Elle est rythmée par des « pauses familiales ». Par exemple, quand elle doit chercher le petit dernier à la sortie de l’école à 15h, faire un goûter, vérifier qu’ils aient fait leurs devoirs… Sa journée s’achève souvent au bureau, le soir, planchant sur un nouveau projet captivant.

Le secret de la réussite de ce subtil jonglage entre rôle de maman et de productrice de cinéma est l’équilibre parfait du couple. Les époux partagent métier et vision de la famille, lui permettant, à elle, de se construire personnellement en cumulant les deux casquettes. Avoir du soutien est donc indispensable pour s’accomplir en tant que femme. « La famille est une histoire d’organisation et de collaboration » explique-t-elle.

Au début de sa carrière, Elisabeth Garbar n’imaginait pas fonder une famille. D’ailleurs, elle a eu ses enfants relativement tard. Aujourd’hui, elle souhaite véhiculer une image de femme active auprès d’eux. « Chaque femme a une capacité à exploiter et ne doit pas avoir peur de le faire. Cependant il faut être consciente de ses limites et pouvoir dire qu’on ne sait pas faire quelque chose. »

Il faut faire ce qu’on aime ; c’est là où on est la meilleure

Pour Elisa Garbar, le travail doit être synonyme d’épanouissement. L’aspect financier est secondaire. Une philosophie de vie qui transparaît dans les films qu’elle produit, tel qu’Hiver nomade ou L’Escale, dans lesquels le retour aux choses essentielles de la vie est un thème récurrent. « Il faut se battre pour les choses qu’on aime » dit-elle lorsqu’on évoque les films qu’elle produit. Chose difficile dans un monde dominé par l’argent, mais pas impossible quand on fait des choix fidèles à soi-même.

« Le but est de ne pas perdre pied dans un monde professionnel, qui évolue très rapidement, et où une absence (congé maternité ou parenthèse mère au foyer) peut désorienter une femme de retour sur le marché de l’emploi. Tel est le cas pour les métiers de l’informatique, par exemple. » explique-t-elle.

Une vie de femme épanouie dépend du bon dosage entre présence à la maison et dynamisme professionnel, sans oublier l’aide de son partenaire. Biberon ou attaché-case, le choix n’est plus à faire !

Actu : production de « Thiel le Rouge », http://www.louiseproductions.ch/index.php/films/en-production

 

career.women@hes-so.ch
Contact