FR DE EN
HES-SOHaute école spécialisée de Suisse occidentale

Manifeste pour une Suisse de la formation et de la recherche

Le succès de la recherche et de la formation en Suisse est intimement lié à une politique d'ouverture en matière d'immigration. Les rectrices et recteurs, présidents des universités et hautes écoles spécialisées et pédagogiques, ainsi que les représentants des académies des sciences et du Fonds national, ont publié mardi 21 janvier 2014 un manifeste engageant le corps électoral à maintenir cette ouverture lors des trois votations touchant la politique d'immigration prévues cette année et l'an prochain.

Manifeste pour une Suisse de la formation et de la recherche ouverte

Le peuple suisse se prononcera cette année et l’an prochain sur trois objets touchant de près à la politique d’immigration de notre pays: les initiatives populaires «contre l’immigration de masse» et «Ecopop», ainsi
que l’extension de la libre-circulation des personnes à la Croatie.

Les représentantes et représentants de la place scientifique suisse soulignent dans ce contexte l’importance cruciale des facteurs de succès que sont l’ouverture et l’internationalité pour la Suisse de la formation, de la recherche et de l’innovation.

Les scientifiques suisses ont une longue tradition d’échanges intenses avec l’étranger – avec les pays européens en particulier: depuis la création de la première université suisse il y a plus de 550 ans à Bâle, le soutien
décisif de nombreuses personnalités scientifiques du monde entier a permis à chaque haute école suisse de réussir à se construire et à se positionner.

Malgré sa longue tradition, l’internationalité de la place scientifique suisse ne va pas de soi. Elle dépend de conditions-cadres favorables au niveau politique. La libre-circulation des personnes avec l’Union européenne (UE) est à ce titre la voie royale pour maintenir l’excellence de la formation et de la recherche.

  • La libre-circulation facilite le recrutement de personnel scientifique hautement qualifié.
  • La libre-circulation permet aux étudiantes et étudiants suisses, mais aussi aux chercheuses et chercheurs, de se perfectionner en Europe sans complication.
  • La libre-circulation est la condition préalable aux accords bilatéraux avec l’UE sur la formation et la recherche, qui ont fait leurs preuves.

Le développement de chaque haute école était et reste dépendant de chercheuses et chercheurs et d’enseignantes et enseignants de talent– et ces personnes proviennent souvent de l’étranger.

La Confédération et les cantons ont toujours tout mis en oeuvre pour offrir les meilleures conditions pour leur recherche et leur enseignement, que ce soit avec la création du Fonds national suisse il y a plus de 60 ans, ou
avec le financement des infrastructures nécessaires.

En contrepartie, les scientifiques ont délivré des prestations de haute qualité à leur terre d’accueil. C’est aussi grâce à eux que la Suisse est championne du monde de l’innovation; et ils ont contribué au fait que les étudiantes et étudiants suisses se forment aujourd’hui dans des hautes écoles qui appartiennent aux meilleures au niveau mondial.

L’ouverture et la collaboration avec l’étranger sont la base de l’excellence dans la formation et la recherche; ces deux facteurs permettent à la Suisse de compter parmi les meilleurs pays du monde dans ce domaine.

Les représentantes et représentants de la place scientifique suisse sont persuadés que la population suisse saura préserver ces atouts décisifs pour la réussite d’une société et d’une économie basées sur la connaissance.

 picto pdf ©   Manifeste

Lire également:

Publié le 24.01.2014
Rejoignez-nous
HES-SO
Rue de la Jeunesse 1
2800 - Delémont
T +41 58 900 00 00 - F +41 58 900 00 01
Localisation