FR DE EN

L'avenir de la place scientifique et économique suisse menacé par le recul des fonds alloués

Les acteurs suisses de la formation, de la recherche et de l’innovation Swissuniversities, Académies suisses des sciences et Fonds national suisse s'inquiètent du fort recul des moyens financiers alloués à leur domaine pour 2017-2020 prévu par le Conseil fédéral et actuellement soumis au Parlement. Luciana Vaccaro, rectrice de la HES-SO et Michel Hengartner, recteur de l'Université de Zurich, notamment, ont présenté mardi 22 mars 2016 à Berne leurs propositions de corrections.

A la fin du mois de février 2016, le Conseil fédéral a soumis au Parlement le Message relatif à l’encouragement de la formation, de la recherche et de l’innovation (FRI) pour 2017-2020.

Il prévoit des réformes ambitieuses au profit de la relève scientifique, ainsi que dans la mise en valeur de nouveaux domaines de recherche, l’augmentation du nombre de diplômes en médecine et le renforcement de la formation professionnelle supérieure.

Toutefois, le gouvernement a en même temps annoncé un fort recul des moyens financiers alloués au domaine FRI, ce qui inquiète leurs représentants. Mardi 22 mars 2016 à Berne, ils ont relayé leurs craintes lors d'une conférence de presse.

Luciana Vaccaro, rectrice de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale; Maurice Campagna, président des Académies suisses des sciences; Michael Hengartner, président de swissuniversities; et Katharina Fromm, vice-présidente du Conseil de la recherche du Fonds national suisse, ont souligné que les objectifs ambitieux du Conseil fédéral étaient en décalage avec le fort recul des moyens financiers. 

Les hautes écoles et les institutions de recherche suisses sont ainsi contraintes de demander des hausses et des corrections dans le Message FRI 2017-2020.

Fonds manquants pour assurer le leadership suisse

En lieu et place des 3,2% initialement planifiés, le taux de croissance annuel moyen prévu par le Conseil fédéral sera de 2,0%. En tenant compte du renchérissement attendu, cela donne une croissance réelle de 1,0 à 1,4% seulement. Ce sont entre 555 et 580 millions de francs qui manqueront aux acteurs du domaine FRI durant la période quadriennale à venir.

Dans le cadre du Message FRI 2017-2020, une croissance annuelle moyenne des ressources de 3,2% permettra à la place suisse de la formation et de la recherche de préserver son leadership.

Mais des hausses minimales à hauteur de 332 millions de francs au total sont nécessaires aux hautes écoles et aux institutions de recherche pour s’attaquer aux objectifs fixés par le Conseil fédéral.

Ce chiffre est le besoin minimal permettant de lancer la mise en œuvre des priorités sans provoquer des dommages graves dans la substance du système FRI suisse, estiment les représentants de ce dernier.

 picto pdf   Communiqué de presse / Deutsche Version

 picto pdf   Présentation des propositions de correction / Deutsche Version

 picto pdf   Communiqué de presse du Réseau FUTURE / Deutsche Version

 picto pdf   Assurer la participation suisse à H2020 / Deutsche Version

 

Publié le 22.03.2016
Contact
HES-SO Rectorat
Route de Moutier 14
2800 - Delémont
T +41 58 900 00 00 - F +41 58 900 00 01