FR DE EN

Améliorer la cohabitation entre les migrants et la société locale

Une recherche menée par la Haute école de travail social de Genève – HETS-GE en partenariat avec CARITAS Genève a démarré récemment. Elle vise à étudier l'accompagnement des roms à Genève. Monica Battaglini, professeure HES-SO en charge du projet, en explique les enjeux

 Roms à Genève  Fotolia

Comment accompagner au mieux des populations précarisées à l’aide d’un nouveau dispositif? Un projet pilote auprès de groupes migrants roms précaires voit le jour à Genève. Cette recherche-action, menée par la Haute école de travail social de Genève – HETS-GE en partenariat avec CARITAS Genève a démarré récemment. Sa responsable, Monica Battaglini, professeure HES-SO, explique les détails du projet.

Equipe mixte

«Chez CARITAS, en se basant sur l’action d’une équipe mixte constituée d’intervenants sociaux issus de la communauté des migrants et de la société locale, des instruments de participation et de médiation seront élaborés, adaptés et testés dans le but de permettre une meilleure cohabitation entre les migrants et la société locale (habitants, institutions). A la HETS-GE, l’équipe de recherche observera et analysera le fonctionnement du dispositif de terrain pour documenter l’action afin que ce projet puisse s’appliquer à d’autres publics fortement précarisés à Genève ou ailleurs», explique la chercheuse.
Ce projet d’innovation sociale de la HES-SO est en passe d’obtenir le soutien de la Commission pour la technologie et l’innovation (CTI). Le projet se déploiera sur 22 mois et devrait se terminer à fin 2017.

«Parfois un sentiment d'invasion»

Que représente la population rom au bout du lac? «A Genève, on estime entre 100 et 400 personnes selon les périodes, détaille Monica Battaglini. Du point de vue quantitatif, c’est relativement peu, mais la population locale a parfois un sentiment d’invasion, en raison de la grande visibilité de ces personnes. Celles-ci sont fortement présentes dans les rues car leur maigres moyens ne leurs permettent pas de se loger» L’objectif final de la recherche est clairement de mettre en évidence les possibilités d’amélioration de la cohabitation entre les migrants et la société locale.

Publié le 17.03.2016
Contact
HES-SO Rectorate
Route de Moutier 14
2800 - Delémont
T +41 58 900 00 00 - F +41 58 900 00 01