FR DE EN

Le stress des jeunes mères

Une recherche menée par la Haute Ecole de santé de Genève en collaboration avec la maternité des hôpitaux universitaires de Genève a mis en évidence que la naissance d’un enfant peut être vécue comme une succession d’événements stressants.

La littérature a montré que ce stress perçu par les mères peut avoir un impact délétère sur la santé psychique des mères en particulier en augmentant le risque de dépression prénatale ou postnatale, affection touchant en moyenne 15% des mères.

Outre la détérioration de santé de la mère, la dépression périnatale peut avoir des effets graves sur le développement de l’enfant et sur l’équilibre de la famille. Il est donc indispensable d’agir en amont sur des facteurs pouvant l’influencer. Le dépistage du stress peut être une solution.

L’objectif a donc été de créer des échelles de stress, spécifiques à cette période.

Résultats

Après avoir mené une investigation auprès de 250 femmes ayant un premier bébé, nous avons pu construire trois échelles de stress perçu spécifiques aux périodes: prénatale, post-accouchement et postnatale.

L’analyse statistique exploratoire et confirmatoire a pu faire apparaitre d’excellentes qualités psychométriques prouvant la robustesse de nos outils.

De plus la procédure de validation a pu mettre en évidence que nos échelles avaient un pouvoir prédictif sur la dépression ce qui en fait de très bons outils cliniques qui pourront être utilisés sur le terrain en vue de dépistage. Ces nouvelles échelles pourront servir également lors d’autres recherches pour évaluer des interventions de gestion de stress.

Auteure principale:

Le projet a été réalisé par la Haute Ecole de santé de Genève en collaboration avec la maternité des hôpitaux universitaires de Genève

Kontakt
HES-SO Rektorat
Route de Moutier 14
2800 - Delémont
T +41 58 900 00 00 - F +41 58 900 00 01