FR DE EN

La start-up valaisanne tikiCheck doit faire face à une vive concurrence

Offrant des services dans la mesure de satisfaction des clients, la jeune pousse s’intéresse désormais au tourisme

 Tikicheck  DR

«Le plus dur, c’est la vente, surtout quand vous êtes jeune et que vous n’avez pas encore un énorme réseau.» Deux ans après avoir lancé sa société tikiCheck en Valais, Tommy Stefanelli reconnaît que tout ne fut pas simple. C’est dans le cadre de ses études de tourisme à la HES-SO Valais-Wallis qu’il a participé au programme Business eXpérience, permettant aux étudiants de monter leur propre société. Son idée de départ : conquérir un nouveau client est sept fois plus onéreux que d’en garder un existant.
Désormais basée à Martigny et forte de trois collaborateurs, tikiCheck offre des solutions et des services dans la mesure de la satisfaction des clients.

Questionnaires personnalisés

«Nous pouvons  élaborer les questionnaires  et les personnaliser. Puis nous pouvons proposer de collecter les données et les analyser et offrir des études complète aux entreprises», poursuit le jeune dirigeant.
Mais à l’heure actuelle, «les entreprises se soucient davantage de la force du franc que de la satisfaction de leurs clients», estime-t-il. De plus, la concurrence est particulièrement acérée dans ce marché. «Par exemple, le secteur de la santé (hôpitaux, EMS, etc .) ou celui de l’éducation s’avèrent très compliqués à pénétrer. De très gros acteurs dominent ces marchés et sont difficiles à détrôner », constate l’entrepreneur. En revanche, la jeune pousse valaisanne s’est fait une spécialité : le secteur des transports. Elle compte là une dizaine de clients fidèles pour des campagnes de benchmarking.

Nouvelle méthodologie

«Grâce au logiciel que nous avons développé, nous avons pu automatiser tous les processus et offrons aux sociétés une vision sur la satisfaction de leur clients, précise Tommy Stefannelli. Surtout, dans le transport, la comparaison des divers acteurs permet de leur glisser des pistes d’amélioration.»  Le tourisme - la spécialité de jeune homme – offre également des opportunités de marché pour l’avenir de tikiCheck, selon le jeune homme et son associé, Matthieu Delaloye, qui réalise actuellement un Master en Systèmes d'Information  à la HES-SO.

La jeune pousse compte également innover grâce à de nouvelles méthodologies de questionnaire et en proposant une analyse intelligente des données récoltées. La start-up vise une levée de fonds pour 2016 qui couvrira le développement d’un nouvel outil et l’engagement de personnes compétentes pour compléter l’équipe. 

Le site internet de l'entreprise

Publié le 19.11.2015
Kontakt
HES-SO Rektorat
Route de Moutier 14
2800 - Delémont
T +41 58 900 00 00 - F +41 58 900 00 01