FR DE EN

Après les machines, la société vaudoise Objectis vise la domotique

La société d’Yverdon-les-Bains n’a cessé de croître depuis sa création pour atteindre 15 collaborateurs, dont une majorité d’ingénieurs

 Objectis 2  Objectis 2 Des spécialistes de l’informatique avancée qui conquièrent les plates-bandes traditionnellement occupées par les maîtres ès mécaniques, voilà l’essence d’Objectis. Fondée il y a cinq ans et basée à Yverdon-les-Bains, cette société élabore des logiciels pour les machines-outils ou l’automation. L’entreprise, issue de l’Institut d’automation industrielle de la HEIG-VD, au sein de la HES-SO, a développé une méthodologie et une plateforme baptisée Concept. «C’est comme si les développeurs ne devaient pas repartir de zéro mais pouvaient utiliser et assembler des briques pour faciliter l’avancée de leur projet», explique Johan Di Pietrantono, collaborateur.

Réduire l'écriture des codes

«Tout d’abord, nous formalisons la connaissance métier – qui souvent est répartie sur plusieurs personnes dans une société. Ensuite, nous organisons cette connaissance en la décomposant et en la classifiant, si bien que des familles claires d’objets se recoupent et nous permettent de réduire l’écriture des codes», détaille François Birling, professeur à l’institut, toujours engagé dans la société.
Des économies de développement et de temps qui se révèlent particulièrement précieux. «L’industrie des machines est actuellement sous pression et notre expertise offre un avantage concurrentiel», relève le professeur HES.  Après la réalisation de plusieurs projets au sein de l’institut, la société a été formellement créée en 2011 et n’a cessé de grandir pour atteindre quinze collaborateurs aujourd’hui. Composée essentiellement d’ingénieurs HES, l’équipe s’adresse notamment aux plus grands fabricants de machines, comme Tornos, Bobst ou Agie Charmilles. En effet, la méthode et les programmes sur mesure de la jeune pousse s’avèrent particulièrement utiles pour des machines complexes, avec de nombreux axes par exemple.

Se tourner vers le marché intérieur

Surtout, l’innovation reste au cœur de sa stratégie. «Nous travaillons sur d’autres domaines d’applications que l’industrie des machines, notamment la domotique, qui a l’avantage pour nous d’être un marché intérieur moins soumis aux variations des taux de change», poursuit François Birling. «Le passage de l’institut à une entreprise privée s’est très bien déroulée et j’y vois plusieurs raisons. Tout d’abord, nous avions déjà des clients avant de créer le spin-off. Ensuite, même si la rentabilité est nécessaire, l’équipe a surtout développé une culture d’excellence et des valeurs humaines fortes, éléments de notre succès.»
Pour compléter la recette, que ce soit dans le secteur des machines ou de la domotique, Objectis part toujours des besoins de l’utilisateur pour élaborer ses logiciels.

Le site internet de l'entreprise

Publié le 19.11.2015
Kontakt
HES-SO Rektorat
Route de Moutier 14
2800 - Delémont
T +41 58 900 00 00 - F +41 58 900 00 01